Breaking News :

dimanche 07 juin 2020

L’ACI et l’IATA demandent une aide financière urgente pour protéger les emplois et les opérations

Photo archive @ACI

Les gouvernements doivent accorder le plutôt possible des aides financières aux exploitants d'aéroports et aux compagnies aériennes pendant la crise du Covid-19, a fait remarquer le Conseil international des aéroports (ACI) et l'Association du transport aérien international (IATA) au cours d’une réunion le jeudi 30 avril 2020.

L'impact économique de la  crise sur tous les acteurs de l'industrie mondiale du transport aérien est grave,  reconnait les deux institutions. « Avec une demande de passagers en chute libre à des niveaux sans précédent, les revenus chutent au-delà de la capacité des mesures de réduction des coûts, même les plus extrêmes, à atténuer. Les aéroports et les compagnies aériennes continuent de faire face à une crise de liquidité financière

Ainsi, L’ACI et l’IATA appellent à un soutien urgent et équilibré de l'industrie via des allègements fiscaux avec une réduction des charges sociales, de l'impôt sur les sociétés, des frais de concession ou d'autres revenus gouvernementaux provenant de l'industrie. Elles suggèrent, par ailleurs, que l’industrie aéronautique devraient être soutenue par des prêts, des garanties de prêts ou un soutien direct afin de maintenir la liquidité financière dans l'écosystème de l'aviation.

Si rien n’est fait, l'état actuel de l'industrie mondiale du transport aérien risque de perdre des millions d'emplois, prévient les deux organismes. « L'industrie aéronautique soutient 65,5 millions d'emplois dans le monde, dont 10,5 millions de personnes employées dans les aéroports et les compagnies aériennes, ainsi qu’une activité économique mondiale de 2 700 milliards de dollars.»

Pour la directrice générale de l'ACI World, Angela Gittens, préserver la continuité des opérations des aéroports et des compagnies aériennes et protéger les emplois dans le secteur de l'aviation aujourd'hui permettra une reprise économique plus rapide du secteur.

« Plus nos partenaires aéroportuaires sont financièrement stables, plus ils peuvent aider l'industrie à stimuler une reprise du transport aérien qui relancera l'économie mondiale » soutient le Chef de la direction de l'IATA, Alexandre de Juniac.

Tovigbé P.

Partager
Mot clé :
Précédent

Covid 19 : Perte de 1,32 million d’emp

Suivant

L’IATA interpelle le Nigeria : Agir ur

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.