Breaking News :

samedi 28 novembre 2020

Survie de TAAG Angola: « Des licenciements importants après la crise de Covid-19 » ministre des transports

Pour garantir sa survie, TAAG - Linhas Aéreas de Angola va réduire une partie de ses effectifs. Le ministre angolais des Transports, Ricardo de Abreu, l’a fait savoir ce mardi 28 avril.

S’exprimant à radio « Voice of America (VOA) », il a indiqué que cette compression du personnel interviendra une fois que la crise sanitaire de Covid-19 se sera estompée.

La compagnie aérienne angolaise, dont la flotte comprend 13 avions, emploie près de  3 100 personnes. Un effectif pléthorique qui, selon le le conseil d’administration devrait être réduit d’au moins 30% notamment dans les secteurs non opérationnels.

En 2018, TAAG a été la compagnie publique angolaise la moins rentable. L’entreprise budgétivore a perdu près de 100 milliards de Kwanza (environ 260 millions de dollars américains) cette année-là , indique le rapport de  l'Instituto de Gestão de Activos e Participações do Estado (IGAPE).

Le transporteur fait partie des 195 entreprises publiques et parapubliques que l’Etat angolais envisage de vendre. Le 26 novembre 2018, un décret présidentiel ouvrait une partie du capital du transporteur au secteur privé. On parlait d’une vente d’actions à « une ou plusieurs compagnies aériennes étrangères », en tant que « partenaire technique ». Le texte prévoyait également un plafond de 10% pour les travailleurs et les retraités, et 51% pour l’Etat.

Le 6 septembre 2019, « Novo Jornal » affirmait que le gouvernement angolais était en pleine discussion avec Qatar Airways, pour la vente de 39% du capital du transporteur. Une précédente tentative avec Emirates avait été avorté un an plus tôt.

Partager
Mot clé :
Précédent

Affectée par le Covid-19, Camair-Co veu

Suivant

Le lancement de Zambia Airways, dont Eth

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.