Breaking News :

dimanche 29 novembre 2020

Réduction des émissions de CO2 dans l’aviation : Le Bénin devient le 13e pays africain à adhérer au projet CORSIA

Le Bénin est devenu le 13e pays africain à adhérer volontairement au Programme de compensation et de réduction de carbone pour l’aviation internationale (en anglais CORSIA- Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation). Le pays s’engage ainsi à plafonner ses émissions de Gaz à effet de serre provenant de l’aviation civile et à adopter une taxe carbone internationale.

Son adhésion officielle dans le cadre du CORSIA a été confirmée dans une lettre transmise le 03 avril 2020 par le directeur général de l’agence nationale de l’aviation civile, M. Karl Legba, à la secrétaire générale de l'OACI, Dr Fang Liu.

Sur le continent, le Bénin rejoint ainsi 12 autres pays à savoir le Botswana, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la République Démocratique du Congo, la Guinée Equatoriale, le Gabon, le Kenya, la Namibie, le Nigeria,  la Tanzanie et la Zambie.


CORSIA est un mécanisme de marché mondial basé sur un principe d’achat de crédits de compensation des émissions de CO2 par les compagnies aériennes avec pour objectif une carbone-neutralité à partir de 2020, puis de réduire de moitié les émissions nettes du secteur d’ici 2050.Ce dispositif qui se veut volontaire dans ses débuts commencera par une phase pilote de 2021 à 2023, suivie d’une première phase, de 2024 à 2026. Pour la phase suivante qui est contraignante, elle s’échelonnera de 2027 à 2035.

 Du fait de son modeste trafic, le Bénin bénéficiera cependant de certaines exemptions qui ont été prévues pour les pays en développement et à très faible niveau d’activité aéronautique internationale.

83 pays, dont Chine et les États-Unis ont d’ores et déjà accepté d’adhérer à ce programme de 2021 à 2026 et de s’y investir jusqu’à ce qu’il devienne obligatoire. Ceux-ci représentent 76,64% des vols réguliers internationaux actuels.

 Pour rappel, c’est à l’occasion de la 39e assemblée générale de l’OACI qui s’est tenue à Montréal au Canada en Octobre 2016 que les représentants de gouvernements, de l’industrie et de la société civile avaient convenu d’un nouveau Régime mondial de compensation et de réduction de carbone pour l’aviation internationale.

Partager
Mot clé :
Précédent

TAAG Angola obtient une garantie de 118

Suivant

Covid 19 : Le groupe Fastjet reporte la

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.