Breaking News :

samedi 06 juin 2020

Comair prévoit de supprimer des emplois pour réduire ses coûts de production

Le Coronavirus (Covid-19) a peut-être eu raison de la situation financière précaire de Comair. Selon Fin24, la compagnie privée sud-africaine a annoncé lundi 23 mars 2020, avoir entamé un processus de restructuration visant à améliorer son efficacité et sa viabilité financière. Cette restructuration portera essentiellement sur une suppression de postes, dont le nombre reste pour le moment à évaluer.

L’entreprise affirme que la restructuration est nécessaire, en raison d'un climat économique difficile, et de « la crise sans précédent » à laquelle est confrontée l'industrie mondiale, à cause de la pandémie de Coronavirus (Covid-19). 

« Alors que la décision de renouveler notre flotte était la bonne à l'époque, le rythme de renouvellement dans une économie sous-performante a pesé sur les coûts d'exploitation et la rentabilité. Rien qu'en 2019, nous avons pris livraison de cinq Boeing 737-800 supplémentaires, ainsi qu'un nouveau Boeing 737 MAX 8 », explique la présidente-directrice générale de Comair. « Nous continuons de prendre des mesures de réduction des coûts dans l'ensemble du groupe pour atténuer l'impact sur notre personnel », a promis Wrenelle Stander.

Selon les chiffres publiés par la compagnie le 26 février, elle a perdu près de 35 millions de dollars entre le 1er juillet et le 31 décembre 2019. En février de la même année, le groupe fondé en 1946 se taguait pourtant d’avoir maintenu une rentabilité ininterrompue de 72 ans. Des performances réalisées grâce à la santé économique de ses activités non aériennes. Il s’agit de son centre de formation dans les métiers de l'aviation, son unité de restauration (SLOW Lounge), ses activités de voyage, et ses solutions technologiques pour le tourisme.  

 

Partager
Mot clé :
Précédent

Vols cargo- Covid 19 : L’IATA réitèr

Suivant

Covid-19 : Au Ghana, les compagnies aé

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.