Breaking News :

vendredi 29 mai 2020

Crash du vol 302 d’Ethiopian Airlines : Le rapport préliminaire du BEA éthiopien assaille Boeing

10 mars 2019- 10 mars 2020, un an jour pour jour que le Boeing 737 Max 8 d’Ethiopian Airlines s’écrasait six minutes après le décollage d’Addis Abeba. Le crash du vol 302 à destination de Nairobi a fait 157 victimes.

Dans un rapport préliminaire publié ce lundi, le Bureau d’enquêtes accidents (BEA) éthiopien blâme le constructeur américain Boeing, soulignant une défaillance de conception de l’avion et une formation des pilotes « jugée inadéquate » sur les avions Max.

Cet incident impliquant l'avion Ethiopian Airlines s'est produit moins de six mois après qu'un avion du même modèle a été impliqué dans un accident mortel similaire en Indonésie.  Le crash de Lion Air, le 29 octobre 2018, avait fait 189 morts.

Selon les enquêteurs éthiopiens, le système de commande de vol en cause, connu sous le nom de MCAS, avait été activé à quatre reprises alors que les pilotes s'efforçaient désespérément à reprendre le contrôle de l'avion avant le crash.

Ce rapport intérimaire, remarquablement pas différent de celui publié par le gouvernement en avril dernier, est arrivé trois jours après qu'un autre rapport du Congrès américain, a conclu que le développement de Boeing Max avait été entaché par des défauts de conception et une « culture de dissimulation » pour cacher des informations aux régulateurs et aux compagnies aériennes.

Le BEA éthiopien a formulé six recommandations, toutes destinées à Boeing et à la FAA ( Federal Aviation Administration), qui a certifié l'avion en 2017. Il n'y a eu aucune recommandation pour Ethiopian Airlines, qui a défendu les actions de ses pilotes. Le rapport final est attendu d’ici la fin de l’année.

Depuis lors, 387 Boeing 737 max exploités par 59 compagnies aériennes ont été immobilisés à travers le monde. En janvier 2020, Boeing a arrêté la production de l’appareil jusqu'à ce que les régulateurs autorisent l'avion de ligne à voler à nouveau.  Le constructeur américain a estimé que l’échouement et la suspension de la production entraîneraient des pertes de l’ordre 18,4 milliards de dollars.

Partager
Mot clé :
Précédent

Coronavirus : Royal Air Maroc abandonne

Suivant

Libye : Le nouveau transporteur Berniq A

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.