Breaking News :

dimanche 31 mai 2020

Le transport aérien en Ethiopie devrait croître de 226% d'ici 2037

Le transport aérien est promis à un grand avenir en Ethiopie dans les prochaines années. C’est ce qui ressort de la dernière étude de l'Association internationale du transport aérien (IATA), publiée ce mercredi 4 mars 2020, à Addis-Abeba, en marge du sommet « Aviation Africa ».

Si les tendances de croissance actuelles se maintiennent, le marché du transport aérien en Éthiopie augmentera de 226% au cours des 20 prochaines années, avec un trafic passager passant de 7,2 millions en 2017 à 23,5 millions par an d'ici 2037, indique l’IATA.

Identifiés comme des catalyseurs économiques importants, le transport aérien et le tourisme soutiendraient 900 000 emplois supplémentaires, et au moins 9,3 milliards de dollars du produit intérieur brut (PIB) à cette échéance.

Actuellement, le transport aérien et les touristes étrangers arrivant par avion en Ethiopie, représentent 5,7% du PIB du pays, soit 4,2 milliards de dollars, et environ 1,1 million d'emplois.

 Pour conforter ces projections, l'IATA a identifié quatre domaines dans lesquels l'action du gouvernement éthiopien est attendu afin de promouvoir davantage la croissance de l'aviation, laquelle ouvrira des opportunités socio-économiques encore plus grandes pour le pays.

Il s’agit de mettre en œuvre, de façon intégrale, le Marché unique du transport aérien africain (MUTAA), qui ouvrira le ciel de l'Afrique. Il faut également veiller à ce que les investissements futurs dans les infrastructures aéroportuaires, dans le pays,  s’arriment sur la croissance de l'industrie.

Aussi, insiste l’IATA, le pays devrait faciliter le rapatriement des recettes des compagnies étrangères qui y opèrent. Les fonds bloqués des transporteurs en Éthiopie s'élèvent à 70 millions de dollars.

Enfin, le gouvernement éthiopien est appelé  à mettre en œuvre des politiques facilitant le mouvement du fret aérien dans une saine concurrence. Le pays se classe actuellement 86e  sur 124 pays, en termes d'indice mondial de facilitation du commerce aérien (ATFI), et 42e sur 135 pays en termes d'indice fret de convivialité (EFFI).

Partager
Mot clé :
Précédent

L’Egypte et Djibouti ambitionnent d’

Suivant

Vols cargo- Covid 19 : L’IATA réitèr

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.