Breaking News :

mercredi 23 septembre 2020

L’Etat va (encore) injecter $1,1 milliard pour le plan de sauvetage de South African Airways

L’Etat sud-africain accordera 16,4 milliards de rands supplémentaires ($1,1 milliard) à moyen terme à South African Airways, une somme qui permettra de soutenir son plan de restructuration alors qu’elle est  techniquement insolvable.

Ce nouveau financement sera utilisé pour couvrir les frais de service de la dette et rembourser la dette précédemment garantie par l'État à "moyen terme", a déclaré mercredi le ministre des Finances, Tito Mboweni,  dans son discours sur l’examen du budget 2020.

"C'est l'espoir très sincère de beaucoup que cette intervention conduira à une compagnie aérienne durable qui ne soit pas un fardeau pour le pays", a-t-il ajouté.

En plus des liquidités du Trésor, la Banque de développement de l'Afrique australe s’est engagée, en janvier dernier, à lui fournir un montant total de 3,5 milliards de rands ( $224 millions).

South African Airways n'ose pas publier ses états financiers des deux dernières années, car elle serait presque certainement liquidée si elle le faisait, a déclaré le ministre des Entreprises publiques Pravin Gordhan au Parlement la semaine dernière, a rapporté City Press.

Opérant à pertes depuis 2011, elle ne survit plus que grâce aux injections financières de l’Etat. Le 5 décembre 2019, elle été mise sous plan de sauvetage. Depuis lors, Les Matuson de Matuson Associates a été nommé administrateur.

Sa restructuration   en cours, qui vise à réduire les coûts, a entrainé la compression de son réseau avec la fermeture de plusieurs lignes.  Dans le cadre de ce plan de sauvetage, il est également prévu la réduction des effectifs ainsi que la vente d’actifs.

Partager
Mot clé :
Précédent

Air Côte d'Ivoire va introduire le serv

Suivant

South African Airways : La diffusion de

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.