Breaking News :

jeudi 05 décembre 2019

TAAG Angola bientôt mis aux enchères

L’Angolais envisage de vendre TAAG Angola. Selon un décret présidentiel du 5 août 2019, le pays de João Lourenço voudrait privatiser 195 entreprises publiques et parapubliques. Parmi lesquelles  TAAG Angola, Sonair (compagnie aérienne de la Sonangol), et Airport Management Company (la société de gestion des aéroports en Angola). Il s’agit là du programme de développement national 2018-2022 initié par le Président angolais, dans l’optique de reformer les finances publiques.

En réalité, la signature de ce décret n’est qu’une étape supplémentaire d’un processus qui dure depuis plus d’un an. En mai 2018, João Lourenço avait déjà émis sa volonté de vendre la compagnie aérienne nationale (et 69 autres sociétés publiques) ; dans l’optique d'alléger  les caisses de l’Etat. En effet, l’économie angolaise dépend à 95% de la vente de pétrole ; et la chute des prix à l’international ne l’aide pas. Pire encore, le pays a une dette équivalant à 70% de son PIB (produit intérieur brut).

Le 26 novembre 2018, un précédent décret présidentiel avait déjà ouvert une partie du capital du transporteur aérien au secteur privé. On parlait d’une vente d’actions à « une ou plusieurs compagnies aériennes étrangères », en tant que « partenaire technique ». Le texte prévoyait également un plafond de 10% pour les travailleurs et les retraités. L’Etat restant majoritaire avec au moins 51% des parts, il n’était pas question d’une vente totale à cette époque. 

Quoiqu’il en soit, on est là dans le déroulement d’un long processus. Lequel processus a débuté en septembre de la même année, avec le passage de TAAG Angola du statut d’entreprise publique, à société anonyme (S.A)

Partager
Mot clé :
Précédent

Qatar Airways ajoute trois vols supplém

Suivant

Le compte est bon ! Egyptair réceptionn

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.