Breaking News :

mardi 22 octobre 2019

Le transport aérien pourrait générer 23,8 millions de voyageurs supplémentaires en Afrique du Sud d’ici 2037 si des réformes essentielles sont mises en œuvre

« En 2017, 20,9 millions de passagers ont été effectués en provenance et à destination de l'Afrique du Sud ; l'aviation et le tourisme représentant une valeur ajoutée brute de 9,4 milliards de dollars. Ils représentent 3,2% du PIB de l'Afrique du Sud et soutient 472 000 emplois. Au cours des 20 prochaines années, le marché sud-africain pourrait plus que doubler de taille, générant 23,8 millions de voyageurs supplémentaires, plus de 372 000 emplois supplémentaires et un PIB total de 20,2 milliards USD d'ici 2037.» C’est ce qui ressort de la « dernière étude sur la valeur économique du transport aérien et le tourisme en Afrique du Sud », rendu publique jeudi 11 juillet 2019, par l’Association international du Transport Aérien, IATA.

Mais pour parvenir à ces chiffres plus qu’encourageant, l’IATA met en avant trois domaines dans lesquels l'action gouvernementale peut permettre à l'aviation de poursuivre sa trajectoire de croissance, et générer encore plus de valeur en Afrique du Sud.

Il faut selon elle « réformer les politiques néfastes en matière d’immigration ; réduire les taxes et les frais qui augmentent le coût des affaires dans le pays; entreprendre une approche stratégique harmonisée de l’élaboration des politiques avec les transports et l’aviation au cœur de la planification économique ».

« Avec plus de 20,9 millions de passagers quittant et arrivant des aéroports d'Afrique du Sud chaque année, il y a de quoi être fier de tout ce que l'aviation a réalisé ici. Cependant, bien que ces chiffres soient robustes, nous sommes préoccupés par les contractions respectives des secteurs du transport et du tourisme au premier trimestre 2019 de 4,4% et de 3,6%, qui reflètent des incertitudes et une perte de confiance. Les réformes des politiques gouvernementales visant à promouvoir les affaires, le commerce, les investissements et le tourisme sont essentielles pour tirer le meilleur parti du transport aérien au profit de la population et de l'économie sud-africaine », explique Alexandre de Juniac, le président directeur général de l’IATA.

Les récents développements continentaux sont également prometteurs pour l’Afrique du Sud. «La mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale et du marché unique du transport aérien africain qui l’accompagnera est une initiative qui profitera à l’Afrique du Sud et aux autres pays dotés de politiques et de cadres juridiques favorables au commerce et au commerce», a ajouté de Juniac.

Partager
Précédent

Kenya Airways acquiert un simulateur Bom

Suivant

Camair-Co repart à Libreville au Gabon

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.