Breaking News :

samedi 07 décembre 2019

Le Zimbabwe s’engage à rapatrier 196 millions de dollars dûs aux compagnies aériennes

196 millions de dollars  : c’est la somme totale issue de la vente de billets d’avion, actuellement bloquée au Zimbabwe. Une ardoise qui pourrait décourager plusieurs compagnies aériennes à poursuivre leurs dessertes vers le pays. C’est fort de ce constat que le président de l’International air transport association (IATA) a rencontré ce mardi 9 juillet 2019 à Harare, le président zimbabwéen.

L’objectif de la rencontre entre Emmerson Mnangagwa et Alexandre du Juniac était « de trouver une solution mutuellement acceptable et réalisable pour dégager un chiffre d'affaires de 196 millions USD dû aux compagnies aériennes et garantir les niveaux actuels de services de transport aérien à destination et en provenance du pays de l'Afrique australe, qui sont vitaux pour son économie et son développement », a affirmé l’IATA dans un communiqué.

A l’issue de cette entrevue, « Alexandre du Juniac a déclaré que la réunion  avait été très fructueuse et encourageante ». Selon l'association internationale du transporteur aérien, « de nouvelles réunions conjointes entre l'IATA et le gouvernement du Zimbabwe ont été programmées pour finaliser immédiatement la définition d'un cadre pour le retour des revenus des compagnies aériennes et pour le mettre en œuvre tout en prévenant l'accumulation de dettes supplémentaires ». L’IATA n’a toutefois pas précisé quand et où auront lieu ces « nouvelles réunions conjointes ». Difficile également de dire sur quelle échéance s’étalera le rapatriement desdits fonds.

 « L’aviation est un facteur clé de la prospérité de ce pays. Mais les fonds provenant de la vente des billets d'avion au Zimbabwe ne peuvent actuellement pas être rapatriés aux compagnies aériennes. Si les compagnies aériennes sont obligées de réduire leurs services au Zimbabwe, les affaires, le commerce et le tourisme seront négatifs. Notre réunion fructueuse a clairement montré que nous sommes tous résolus à rechercher une solution appropriée qui résoudra ce problème et soutiendra le développement économique du Zimbabwe », a rassuré du Juniac. 

Partager
Mot clé :
Précédent

ProFlight Zambia ira à Johannesburg en

Suivant

Corse Composites Aéronautiques va crée

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.