Breaking News :

mercredi 18 septembre 2019

Uganda Airlines a un nouveau conseil d’administration

Monica Azuba Ntege , la ministre des Travaux publics et des Transports a installé, le vendredi 7 juin, le nouveau  conseil d'administration d’Uganda Airlines, composé de sept membres.

«Le conseil intérimaire a travaillé sans relâche pour atteindre nos objectifs. Le nouveau conseil d’administration doit s’appuyer sur ces éléments et assurer une bonne supervision pour exécuter le plan d’activités de la compagnie aérienne nationale », a déclaré Monica. « J’adresse à nouveau mes chaleureuses félicitations aux nouveaux membres du conseil d’administration, mais la tâche qui nous attend est claire! Ils doivent faire leur chemin ».

Le nouveau conseil d’administration est présidé par Ahabwe Godfrey Pereza (ancien député de Rubanda East et ministre des Gouvernements locaux). Les six autres membres sont Benon Kajuna, représentant le ministère des Travaux publics et des Transports , Godfrey Ssemugooma, représentant du ministère des Finances, Catherine Asinde Poran, Rehema N.Mutazindwa, Charles Hamya et Stephen Aziku Zua.

A en croire la ministre, les opérations commerciales devraient commencer le mois prochain. Le recrutement du personnel clé est terminé et la formation est en cours; les deux premiers avions CRJ900 (5X-KOB et 5X-EQU)  ont été reçus le 23 avril 2019.

Pour le démarrage de ses opérations, Uganda Airlines a annoncé l'ouverture de lignes vers Zanzibar, Addis Abeba et Harare. Elle projette un prolongement progressif de son réseau vers Bujumbura, Dar Es Salam, Goma, Juba, Johannesburg, Kigali, Kinshasa, Khartoum, Lusaka et Nairobi.

 

Sur les lignes internationales, la compagnie prévoit se redéployer sur les anciennes lignes desservies par la défunte compagnie nationale notamment Londres et Bruxelles en Europe et Dubaï au Moyen-Orient. Mumbai et Guangzhou sont également dans son viseur. Sur ce segment , Uganda Airlines envisage de mettre en service à partir de 2020 deux A330-800.

 

La compagnie aérienne est actuellement détenue à 100% par l'État mais il y a « une possibilité d'ouverture du capital au moment où la compagnie aura pris son envol », a indiqué la ministre.

 

Partager
Précédent

Rwandair abandonne son Kigali- Mombasa

Suivant

IATA : Plus 413 millions de dollars de r

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.