Breaking News :

jeudi 14 novembre 2019

IATA- Mars 2019 : +2.1% de trafic pour les compagnies africaines

Les transporteurs d’Afrique ont connu une augmentation de trafic de 2,1 % en mars, en glissement annuel, indique l'Association du transport aérien international (IATA) qui a publié ses statistiques sur le trafic mondial de passagers du mois de mars 2019.


Selon l’IATA,  la tendance est cependant en  baisse par rapport au taux de 2,5 % enregistré en février. La capacité a augmenté de 1,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,7 point de pourcentage pour atteindre 71,4 %.


La tendance à la hausse s’est amoindrie depuis la mi-2018, avec la baisse de confiance des milieux d’affaires dans certaines économies clés de la région.


« Bien que la croissance du trafic ait ralenti considérablement en mars, nous n’y voyons pas une tendance pour le reste de 2019. Néanmoins, le contexte économique est devenu moins favorable, le FMI ayant récemment révisé ses prévisions de PIB à la baisse pour la quatrième fois au cours de la dernière année », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.


Marchés de passagers internationaux


Le trafic de passagers internationaux a augmenté de seulement 2,5 % par rapport à mars 2018, ce qui marque une baisse comparativement au taux de 4,5 % en glissement annuel observé en février. Cela représente aussi cinq points de pourcentage de moins que la moyenne sur cinq ans. Toutes les régions signalent une croissance, à l’exception du Moyen-Orient. La capacité totale a augmenté de 4,0 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 1,2 point de pourcentage pour s’établir à 80,8 %.


• Les transporteurs d’Europe ont enregistré en mars une augmentation de la demande de 4,7 % par rapport à mars 2018, en baisse si on compare au taux de croissance annuelle de 7,5 % observé en février. Ce résultat est en partie attribuable à la baisse de la confiance des milieux d’affaires dans la zone euro et à l’incertitude persistante qui entoure le Brexit. La capacité a augmenté de 5,4 % en mars, et le coefficient d’occupation a perdu 0,6 point de pourcentage pour s’établir à 84,2 %. C’est le taux le plus élevé parmi toutes les régions.


• Les transporteurs d’Asie-Pacifique affichent une hausse de trafic de 2,0 % en mars, en glissement annuel, ce qui marque une baisse par rapport au taux de 4 % enregistré en février. Toutefois, les résultats sont meilleurs sur une base désaisonnalisée. La capacité a augmenté de 4,0 % et le coefficient d’occupation a perdu 1,6 point de pourcentage pour s’établir à 80,1 %.


• Les transporteurs du Moyen-Orient ont vu la demande diminuer de 3,0 % en mars. C’est un deuxième mois consécutif de déclin. Ce résultat reflète les changements structurels de l’industrie dans la région. La capacité a augmenté de 2,3 % et le coefficient d’occupation a plongé, perdant 4,0 points de pourcentage pour s’établir à 73,8 %.


• Les transporteurs d’Amérique du Nord affichent une augmentation de trafic de 3,0 % en mars, en glissement annuel, ce qui est quelque peu inférieur au taux de 4,2 % enregistré en février. Toutefois, sur une base désaisonnalisée, le trafic suit une forte tendance haussière. La capacité a augmenté de 2,6 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,3 point de pourcentage pour atteindre 83,7 %.


• Les transporteurs d’Amérique latine ont enregistré la plus forte croissance de trafic, avec un taux de 5,5 % comparativement à l’année précédente. Cela marque une hausse par rapport au taux de 4,6 % observé en février. La capacité a augmenté de 5,8 % en mars, et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,2 point de pourcentage pour s’établir à 81,9 %. L’Amérique latine est la seule région à afficher une augmentation du taux de croissance en mars, par rapport à février. En chiffres désaisonnalisés, le trafic poursuit sa forte tendance à la hausse, nonobstant l’incertitude économique et politique qui règne dans certains pays importants.


Marchés de passagers intérieurs


La demande intérieure a augmenté de 4,1 % en mars, ce qui marque une décélération par rapport au taux de 6,2 % observé en février, qui était largement attribuable aux développements en Chine et en Inde. La capacité intérieure a augmenté de 4,5 % et le coefficient d’occupation a perdu 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 83,4 %.

Partager
Précédent

Aéroport de Libreville : Le français V

Suivant

Air Djibouti et Safarilink rejoignent l

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.