Air Côte d’Ivoire : Privatisation,le gouvernement va réduire ses actions

Votre Publicité ici

Air Côte d’Ivoire : Privatisation,le gouvernement va réduire ses actions

Le gouvernement ivoirien va progressivement céder une partie de ses actions au sein de la compagnie nationale, Air Côte d’Ivoire . C’est ce que laisse entendre le communiqué final du conseil des ministres tenu le mercredi 09 Janvier  à Abidjan.

Dans le cadre de la mise en œuvre des politiques de maitrise renforcée de la gestion budgétaire, le Conseil a décidé de réviser les modalités de prise de participation de l’État ainsi que les niveaux de participation de l’Etat dans le capital de certaines entreprises.Conformément à ce principe, il sera procédé à un redimensionnement du portefeuille étatique avec de nouvelles propositions de cessions de parts de l’Etat dans les entités sélectionnées suivant les critères appropriés.

A en croire le gouvernement, c’est au total 82 entreprises qui seront visées par cette mesure. Dans le détail, il s’agit de 28 sociétés d’État et 54 entreprises à participations financières publiques comprenant 12 sociétés à participation financière majoritaire dont Air Côte d’Ivoire.

Toutes les «82 sociétés vont passer au crible d’une analyse spécifique qui permettra de décider de la nature de la disposition à prendre par rapport à l’intérêt pour l’État de Côte d’Ivoire de sortir ou de réduire sa participation » a indiqué le porte-parole du gouvernement, Sidi Tiémoko TOURE.  « Les sociétés ne pouvant faire l’objet de désengagement conformément aux principes définis seront sujettes à un suivi rapproché sur la base de la généralisation des contrats de performances et sur la base de la mise en œuvre des procédures d’anticipation et de gestion des risques ».

En 2017,  L’Etat ivoirien détenait 55,8% du capital d’Air Côte d’Ivoire contre 10,8% pour Air France-KLM, 7,7% pour la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), et 25,7% aux mains d’autres actionnaires. Le capital, du transporteur lancé en 2012, est également passé de 63 à 130 milliards de F CFA (de 96 à 198 millions d’euros). Elle exploite actuellement une flotte de 10 avions, dont 4 A319, 2 A320 et 4 Q400.

 

 

 

Laissez un commentaire