Zimbabwe : livrable en 2022, l'aéroport rénové d’Harare devrait booster l'économie nationale (Mnangagwa)

Porte principale d'entrée du Zimbabwe, l'aéroport international d’Harare est en chantier depuis 3 ans maintenant. Le pays veut en faire un outil stratégique de son plan de croissance multisectorielle.

Le chantier de modernisation de l'aéroport international Robert Mugabe d'Harare tire à sa fin. Et déjà, le président Emmerson Mnangagwa (photo) est convaincu des retombées sur le plan national.

L’achèvement de ces travaux  « aura un impact positif sur plusieurs secteurs de l'économie et catapultera le pays dans la réalisation de sa vision de devenir une économie de la classe moyenne d'ici 2030 », a-t-il dit. Il s’exprimait ainsi le mercredi 1 septembre en marge d’une visite d’inspection du site.


Le projet de rénovation de l'aéroport comprend concrètement l'agrandissement du terminal international et des aires de trafic, l'installation de quatre nouveaux passerelles et la construction d'un pavillon VVIP. La portée du chantier comprend également la modernisation du balisage et des systèmes de communication, ainsi que des équipements de service tels que les ambulances, véhicules de remorquage, bus côté piste et véhicules de lutte contre les incendies.

Démarrés en 2018, ces travaux d'une valeur de 153 millions de dollars sont exécutés par China Jiangsu International. La livraison est prévue d’ici juin 2022.A terme, l'aéroport accueillera six millions de passagers par an contre 2,5 millions de passagers actuellement. 

L'aéroport international d'Harare est desservi par une dizaine de compagnies aériennes régulières  dont la plus récente est Qatar Airways qui a démarré ses opérations le  06 août dernier sur le  trajet Doha - Lusaka - Harare. Au côté d’Air Zimbabwe et Fastjet Zimbabwe, les autres transporteurs qui y opèrent sont  Ethiopian Airlines, Kenya Airways, Airlink, RwandAir, Emirates et Air Tanzania entre autres. 

Autres articles

Back to top button