RDC : après l’aérogare, place à rénovation de la piste de l'aéroport int’l de Kisangani-Bangboka dans le Nord-Est

Pour faciliter la connexion entre les grandes villes du pays (le réseau routier étant exécrable), et attirer davantage de trafic aérien international vers celui-ci, le gouvernement congolais a opté pour la rénovation et la mise à niveau des plusieurs aéroports principaux. Les travaux de Kisangani ont été confiés à deux entreprises chinoises. 


L’aéroport international de Kisangani-Bangboka poursuit sa cure de jouvence. Alors que la rénovation de son aérogare est quasiment achevée, le ministre des Transports, Voies de communication et Désenclavement, Chérubin Okenge Sanga, a procédé ce mardi 22 novembre 2022, au lancement officiel des travaux de réhabilitation des chaussées aéronautiques, rapportent Radio Okapi et l’Agence congolaise de Presse.  

« La vision du Président de la République est de réussir à faire retirer la RDC de la liste noire, pour faire en sorte que l’espace aérien congolais ne soit plus un trou noir, en ce qui concerne la sécurité dans la navigation aérienne », a déclaré le membre du gouvernement.

Les travaux consistent au renforcement de la piste, et à son élargissement (de 45 à 60 mètres sur 3 500 mètres de long), la réhabilitation et l’extension de l’air de stationnement (pour porter sa capacité à deux gros porteurs du type Boeing et de deux moyens porteurs simultanément), la rénovation du taxiway, des accotements et le balisage lumineux. Le chantier qui ira jusqu’en 2023, se poursuivra en cinq phases, pour minimiser les perturbations du trafic et maintenir l’installation en état d’exploitation.

Le projet a été confié à China First Highway Engineering (CFHEC). D’un coût global de 19 millions USD, dont 11 millions de la Banque africaine de développement (BAD), et le reste de l’Etat RD congolais, il s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de réhabilitation et construction des infrastructures aéroportuaires.

Parallèlement, une autre entreprise chinoise Zhengwei Technique Coopération (SZTC) poursuit les travaux de réhabilitation de l'aérogare. La livraison est prévue l’année prochaine. 

Le Prince Fogue

Autres articles

Back to top button