Le Nigéria veut s’inspirer des concessions réussies des aéroports d'Istanbul et de Brasilia

Depuis plusieurs années, le gouvernement fédéral nigérian envisage de privatiser plusieurs aéroports du pays, pour garantir leur réussite commerciale. Une idée qui ne fait pas forcément l’unanimité ; surtout du côté des syndicats du secteur aéronautique, qui craignent des licenciements une fois les concessions effectuées.  


Dans l’optique d’assurer la transparence, l'inclusion, la sincérité et de choisir le bon modèle de concession, pour les aéroports internationaux Murtala Muhammed de Lagos, Nnamdi Azikiwe d’Abuja, Malam Aminu de Kano, et de Port Harcourt, le ministre de l'Aviation a visité les aéroports d'Istanbul (Turquie) et de Brasilia (Brésil). Le sénateur Hadi Sirika était à la tête d’une forte délégation, comprenant le recteur de la Nigerian College of Aviation Technology de Zaria ( NCAT), le capitaine Alkali Modibbo. 

Mais aussi, entre autres, le directeur général par intérim de l'Agence nigériane de gestion de l'espace aérien, Matthew Lawrence Pwajok, le conseiller en transactions sur les concessions aéroportuaires, Dr Abba Ibrahim, le directeur général de la Commission de réglementation des concessions d'infrastructures, Michael Ohiani, les secrétaires généraux de l'Association des professionnels de l'aviation nigérians (ANAP), Saidu Abdulrazak, et du Syndicat national des employés du transport aérien (NUATE), Ocheme Abah.

« Selon le ministre, l'essence de la visite aux deux aéroports était de dissiper tous les doutes et soupçons quant à la sincérité du gouvernement fédéral à l'égard du programme de concession et de rassurer les employés sur les avantages inhérents au programme. Il a ajouté que le choix des deux aéroports était basé sur leur popularité, leur taille et leurs réussites en concession qui, selon lui, serviront de guide sur le modèle de concession et contribueront à la réussite du programme », renseigne le ministère, dans un communiqué publié lundi 20 juin 2022.

Ce même jour, le département ministériel a publié un appel d’offre invitant les entreprises privées ou les consortiums à participer au processus de qualification pour la sélection de partenaires pour le développement d'Aerotropolis (ville aéroportuaire) à l’aéroport d’Abuja. S’agissant de la concession des aéroports cités ci-dessus, le ministère fédéral de l'Aviation a lancé les appels d'offres y relatifs le 16 août 2021.

Le Prince Fogue

Autres articles

Back to top button