Cameroun : livraison des CDOUs des aéroports de Maroua et Garoua prévue au 1er trimestre 2023

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Développement du Secteur du Transport (PDST) — volet aérien, le Cameroun bénéficie d’un financement conséquent de la Banque Mondiale pour la construction de plusieurs infrastructures, dont trois Centres directeurs des opérations d’urgence (CDOUs) dans les aéroports de Yaoundé, Maroua et Garoua. 


À la date du 30 septembre 2022, les travaux de construction du Centre directeur des opérations d’urgence (CDOU) de l’aéroport international de Maroua — extrême Nord Cameroun — (un bâtiment R+2, érigé sur une superficie de 2 hectares) étaient réalisés à 85 %, contre 79 % pour celui de la plateforme aéroportuaire de Garoua (capitale de la région du Nord). Les deux chantiers seront livrés au premier trimestre 2023. C’est ce qu’a révélé le Comité de suivi et de pilotage (COPIL) du Projet de développement du secteur des transports (PDST) — volet aérien, au cours de sa 16e session, tenue le 15 novembre dernier, à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen.

À cette occasion, on a appris que les marchés achevés et réceptionnés sont la route de contournement de l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen (d’une distance de 14,36 kilomètres), le CDOU de la même plateforme (constitué d’un immeuble de type R+3 avec sous-sol, bâti sur une surface de 1796 m2), le bitumage de la route de patrouille et la réhabilitation de la  clôture de sûreté tout autour de la même installation. 

Tous ces travaux ont été réalisés dans le cadre d’un accord de financement  de 30 milliards de FCFA, signé entre la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD) et l’État du Cameroun, et rétrocédé à la CCAA, autorité responsable de l’exécution du volet aérien du PDST.

L’objectif de ces réalisations est de renforcer la sécurité et la sûreté dans les quatre aéroports internationaux du Cameroun (Douala, Yaoundé, Garoua et Maroua), d’atteindre les objectifs de conformité aux normes internationales de sécurité et de sûreté édictées par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), et de renforcer les capacités de la CCAA dans la planification, le développement et la gestion du transport aérien.

 Pour rappel, l’aéroport international de Douala est doté d’un CDOU depuis 2011. L’infrastructure avait été érigée dans le cadre du projet de renforcement de la sécurité et de la sûreté de l’aviation civile (PRSSAC).

 

Le Prince Fogue

Autres articles

Back to top button