Aéroport int’l de Banjul : la Gambie inaugure les installations relookées par un prêt saoudien de 31 millions USD

L’aéroport de Banjul  est l’unique plateforme internationale de Gambie. Pour le pays enclavé de l’Afrique de l’Ouest, cette infrastructure au trafic modeste revêt un intérêt vital pour ses échanges avec le reste du monde.

Après deux ans de réhabilitation, l'aéroport international de Banjul affiche désormais fière allure. La plateforme, version relookée, a été officiellement inaugurée le mercredi 17 novembre  par la vice-présidente de la Gambie, le Dr Isatou Touray, et le  Président du Fonds saoudien pour le développement (SFD), Sultan bin Abdulrahman Al-Marshad.

Le chantier a été entièrement financé par un prêt de la  SFD à hauteur  de 31 millions de dollars.  La portée des travaux a couvert la réhabilitation du terminal de passagers, la tour de contrôle ainsi que la centrale électrique. Le développement de l'aéroport international de Banjul est une extension du soutien continu fourni par le Royaume d'Arabie saoudite à la Gambie. Lequel soutien comprend, à ce jour,  14 prêts de développement et cinq subventions d'une valeur totale de 215 millions.

Selon les autorités gambiennes, l'achèvement de ce projet a augmenté la capacité opérationnelle de l'aéroport de 43 %. Mieux, il impactera la croissance économique du pays et contribuera à améliorer la vie de plus de deux millions de bénéficiaires. L’aéroport de Banjul, doté d’une piste de 3600 m, est actuellement desservi par une quinzaine de compagnies aériennes dont un bon nombre de charters à l’instar de TUI Fly, Smartwings ou encore Corendon.



La modernisation de la plateforme s’inscrit en effet dans le cahier de charge des projets prioritaires que le pays  prévoit d’exécuter en prélude au sommet du l’Organisation de la coopération islamique (OCI) – 57 États membres –  que le pays abritera en 2022.

Parmi ces projets, figure aussi la construction d’un salon présidentiel VVIP ultra-moderne sur la plateforme. La cérémonie de pose de la première pierre était  également couplée à celle de l’inauguration des ouvrages modernisés.  La construction de cette installation –  de 10,5 millions de dollars toujours pourvus par la SFD –   a été confiée, le mois dernier,  à l’entreprise  AREZKI S.A tandis que Netherlands Airport Consultants (NACO) assure la conception et la supervision de la construction.

Hakim Saidi

Autres articles

Back to top button