Breaking News :

mercredi 18 septembre 2019

Aéroport de Niamey : La Société turque SUMMA prend officiellement la gestion

La Société  turque SUMMA est depuis le 1er mai , le gestionnaire  commercial de l'Aéroport International Diori Hamani de Niamey.

L’acte de cession a été signé le 30 avril à Niamey entre le ministre  nigérien  des Transports, M. Mahamadou Karidio  et  le directeur général de  SUMMA ,M. Berkay Ekim.

En vertu de cet accord, les employés des Activités Aéronautiques Nationales du Niger (AANN) seront reversés  à SUMMA. L’entreprise turque aura par ailleurs la charge du développement économique de la plateforme pour une période de 30 ans.

 Elle y  assure actuellement les travaux de modernisation dont le coût est évalué à 101 milliards FCFA. La rénovation de l’Aéroport de Niamey consiste à la construction d’un nouveau terminal, l’extension des parkings avions, la construction d’une voie de circulation, d’un nouveau terminal fret et le réaménagement du pavillon présidentiel ainsi que d’autres travaux connexes.  Les  travaux sont exécutés à  62%, indiquait SUMMA en février dernier.

Au cours de la même cérémonie, Mahamadou Karidio,  Mohamed Moussa, le directeur général de l'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) et le président du conseil d'administration de l'ASECNA, M. Jean François DESMAZIERES  ont signé   un  nouveau  contrat de délégation de gestion des Activités Aéronautiques Nationales du Niger et un protocole de transfert d’une partie du patrimoine de l'AANN à l'Etat du Niger.

D'après le ministre des Transports, M. Mahamadou Karidio, il s'agit, à travers la signature de ces conventions, de procéder à une révision du contrat de délégation de gestion des activités aéronautiques nationales du Niger, qui marque le retrait de la gestion de l'aéroport international Diori Hamani de la liste des aéroports délégués en gestion à l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). « Aussi, afin de donner corps à la vision politique du gouvernement relative au développement des aéroports et stations météorologiques synoptiques de l'intérieur, nous avons décidé de maintenir notre confiance en l'expertise technique de l'ASECNA en la matière. C'est dire que l'ASECNA et le l'Etat du Niger vont continuer à entretenir d'excellentes relations bilatérales », a dit le ministre des Transports.

 

Partager
Précédent

Nouvel aéroport : Djibouti en discussio

Suivant

LAS, le gestionnaire de l’aéroport Da

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.