Breaking News :

mercredi 21 octobre 2020

Le Nigeria veut doubler son nombre d’aéroports opérationnels d’ici 2023

Le Nigeria veut passer de 31 à 62 aéroports et aérodromes d’ici 2023. Selon le ministre fédéral de l’Aviation, Hadi Sirika, l’industrie aéronautique est le secteur à la croissance la plus rapide du pays. Le budget d’investissement de son ministre s’élève à $234 millions  pour l’exercice 2021.

Passer de 31 à 62 aéroports et aérodromes en 3 ans : c’est le défi colossal que veut relever le Nigeria. Le ministre fédéral de l’Aviation, Hadi Sirika (photo), l'a annoncé mardi 13 octobre, lors de la défense du budget 2021 de son département ministériel.

 « Nous avons compris l'importance de la connectivité aérienne. Nous pensons donc que l'investissement dans ce secteur sera très bénéfique pour notre économie » justifie Hadi Sirika. «  Avant la fin de 2023, nous aurons doublé le nombre d'aéroports au Nigeria. […] Ainsi, partout, des aéroports sont en construction au Nigeria ; ce qui est un signe de croissance pour nous », ajoute-t-il.

Sur les 31 plateformes actuellement opérationnelles, 26 sont gérées par l’Autorité fédérale des aéroports du Nigéria (FAAN) tandis que le reste est sous la coupole des organismes propres aux Etats fédérées.

Selon le membre du gouvernement, l'industrie aéronautique est le secteur à la croissance la plus rapide du pays. C’est la raison pour laquelle son administration a élaboré une feuille de route pour améliorer l'aviation civile et le transport aérien en général.

Mais en attendant de réaliser ses projets à moyen terme, le ministère de l’Aviation devrait d’abord faire bon usage de l’enveloppe qui lui est allouée par le budget 2021. Son ministère va bénéficier d’un budget d’investissement de 89,97 milliards de nairas ( 234 millions USD) pour  l’exercice prochain. Dans la ventilation, il est prévu l’affectation, entre autres, de 14 milliards de nairas pour la construction de la deuxième piste de l’aéroport international d’Abuja ; 5 milliards pour les projets critiques de sureté et de sécurité ainsi que la certification des aéroports à l’échelle nationale ; 1,6 milliard pour l’extension et le renforcement de la piste de l’aéroport international de Lagos ; 1 milliard pour la construction du nouveau terminal de l’aéroport d’Enugu et 1 milliard pour la construction de la piste d’atterrissage de l’aérodrome Abeokuta( capitale de l'État d'Ogun au sud-ouest du Nigéria).

Le Prince Fogue

Lire aussi : Le Nigéria va réformer ses six institutions en charge de l’aviation civile

Partager
Mot clé :
Précédent

La rénovation de la piste de l'aéropor

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.