Maroc et Israël signent un accord aérien actant le lancement des vols directs

En décembre 2020, le Maroc et Israël normalisaient leurs relations diplomatiques. Dans la foulée de leur amitié retrouvée, les deux nations travaillent maintenant à la reprise de vols directs entre leurs territoires. 

La reprise de vols directs entre le Maroc et Israël se concrétise peu à peu. Jeudi 21 janvier, les deux pays ont signé un accord bilatéral sur les services aériens. En vertu de cet accord, les vols en provenance d’Israël pourront désormais atterrir dans tous les aéroports internationaux du Maroc.

 Aucune limitation n’est prévue pour le nombre de compagnies et la fréquence des vols de passagers. En revanche, le nombre de vols cargo hebdomadaires entre les deux pays est limité à 10. 

« L’accord stimulera l’industrie aéronautique israélienne, qui bénéficiera de la forte demande attendue de vols sur cette route (Israël – Maroc, ndlr) », soutient Miri Regev, le ministre israélien des Transports.

On estime entre 50 000 et 70 000, le nombre de touristes israéliens qui visitent le Maroc chaque année. Ce nombre pourrait facilement quintupler, estime le PDG d’Israir Airlines, Uri Sirkis, qui se dit prêt à ouvrir une route directe à destination du Royaume Chérifien. Royal Air Maroc et les autres transporteurs israéliens El Al et Arkia Airlines s’inscrivent dans la même démarche. 

L’an dernier, Israël a entamé un processus de normalisation de ses relations diplomatiques avec les pays arabes, le Maroc devenant la quatrième nation après le Soudan, les Emirats Arabes Unis et Bahreïn. A la faveur de ce réchauffement des liens, des accords aériens ont été signés, en octobre, avec ces deux derniers.La nation juive a également signé avec la Jordanie un accord permettant le survol de leur espace aérien respectif, lequel devra raccourcir le temps des vols, entre autres, vers les Etats du Golfe, l'Afrique et l'Asie.

Hakim Saidi

Autres articles

Back to top button