La Tanzanie et les États-Unis scellent un accord aérien, ouvrant la voie aux vols directs entre les deux pays

Conformément à la politique dite de « Ciel ouvert » des Etats-Unis, cet accord donne accès à une capacité et à une fréquence illimitée de services avec la Tanzanie, des droits de routes ouvertes, un régime d’affrètement libéral et des possibilités de partage de codes avec les compagnies américaines. 


La Tanzanie et les États-Unis se rapprochent par les airs. Les deux pays ont signé ce vendredi 10 juin 2022 un accord bilatéral en matière de transport aérien (BASA). Le document y relatif a été paraphé à Dar Es Salam entre l’ambassadeur des États-Unis en Tanzanie Donald J. Wright, et le ministre des Transports Makame Mbarawa.

Selon Ken Walsh, responsable du US Commercial service, à l’ambassade des États-Unis en Tanzanie, cet accord dit «  Open Sky » ouvra la voie à l’établissement des vols directs entre les deux pays.  

«  Les accords Open Sky éliminent l’interférence du gouvernement dans les décisions commerciales des transporteurs aériens concernant les itinéraires, la capacité et les prix, ce qui permet aux transporteurs d’offrir aux consommateurs des services aériens plus abordables, plus pratiques et plus efficaces », explique-t-il.  Cet accord représente également l’engagement des États-Unis à diversifier l’économie tanzanienne à libéraliser le secteur de l’aviation civile.

Il est attendu qu’il participe également a booster les échanges économiques entre les deux pays. En 2019, la Tanzanie était le 121e plus grand partenaire commercial de marchandises des Etats-Unis avec 462 millions de dollars d'échanges de marchandises (bidirectionnels) au total. Cette année-là, les exportations de marchandises vers la Tanzanie ont totalisé 333 millions de dollars tandis que les importations de marchandises vers les Etats-Unis  ont totalisé 130 millions de dollars.


 Cet accord devrait encore être ratifié par les deux pays, avant son entrée en vigueur. Mais il  apparait déjà comme aubaine pour Air Tanzania qui continue de développer sa flotte et son réseau international. La compagnie nationale tanzanienne dispose de deux Boeing 787 pour ses vols long-courriers, attend deux autres appareils du type cette année. Hors d’Afrique, le transporteur connecte Mumbai en Inde. Avant la crise sanitaire, les dessertes de Guangzhou en Chine, Dubaï aux Émirats arabes unis, Mascate à Oman, et Londres au Royaume-Uni, s’inscrivaient aussi dans sa stratégie d’horizon 2022.

Autres articles

Back to top button