Breaking News :

lundi 22 juillet 2019

Gabon/Cameroun : Signature d’un accord relatif aux opérations de recherche et de sauvetage d’aéronefs en détresse

C’est le deuxième accord du type en deux jours. Quarante-huit heures après le Tchad, le Cameroun a signé ce vendredi 5 juillet 2019, un « accord relatif aux opérations de recherches et de sauvetage d’aéronefs en détresse » avec le Gabon. L’objectif de cet accord est d’améliorer les opérations de recherches et le sauvetage des aéronefs en détresse dans les deux pays voisins. Le but de ces arrangements entre les États limitrophes vise notamment à faciliter le franchissement des frontières par les équipes d’intervention en réduisant au minimum les formalités requises, quel que soit le lieu où elles se déroulent.

Le 3 juillet 2019, le Cameroun a signé un accord similaire avec le Tchad, son voisin de l’Est. Le Gabon quant à lui a signé cet accord avec le Congo en Mars 2018. Ces différents accords obéissent aux exigences de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), contenues dans l’Annexe 12 à la Convention de Chicago. Ils stipulent que des Accords bilatéraux/multilatéraux nécessaires en matière de recherche et de sauvetage (souvent désignés par l’acronyme anglais SAR, pour Search and Rescue) soient négociés, signés et mis en œuvre avec toutes les régions de recherches et sauvetage (SRR) et régions d’informations de vol (FIR) voisines et adjacentes.

L’accord a été paraphé à Libreville par Arthur Nkoumou Delaunay, le Directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) gabonaise et Edith Félicie Noëlle Ondoua Ateba, ambassadrice du Cameroun au Gabon, en présence de Avomo Assoumou Paule épouse Koki, Directrice générale de la Cameroon civil aviation authority (CCAA)

Il sera maintenant soumis à la signature des ministres en charge de l’aviation civile gabonais et camerounais. Mais, son entrée en vigueur reste soumise à la ratification des parlements des deux pays concernés.

Partager
Précédent

La Somalie et le Somaliland à couteau t

Suivant

Le Ghana et Sao Tomé-et-Principe exempt

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.