Breaking News :

mercredi 19 février 2020

L’Office National de Sûreté et de Facilitation des Aéroports du Gabon (ONSFAG) a un nouveau patron

@crédit photo : Ingrid. Aouane

Le Général Sylvain PANGOU est le nouveau directeur général de l’Office National de Sûreté et de Facilitation des Aéroports du Gabon (ONSFAG). Sa nomination a été entérinée ce vendredi 31 janvier 2020 au cours du conseil des ministres qui s’est tenu à Libreville.

Il remplace le Colonel Eric Moussavou, qui tenait les rênes de l’institution depuis mars 2019. Sylvain PANGOU maitrise bien les enjeux de la sécurité et la sûreté dans l’aviation civile. De 2009 à 2011, il a été Directeur de la Sûreté à l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC).

Créé en avril 2018, l’Office National de la Sûreté et de la Facilitation des Aéroports du Gabon est un établissement public doté de la personnalité juridique et jouissant d’une autonomie de gestion administrative et financière. Il comprend un Conseil d’Administration, une Direction générale et une agence comptable.Sur le plan administratif et organisationnel, la nouvelle institution est placée sous la tutelle technique du Ministère en charge de l’Aviation Civile.

 

L’Office National de la Sûreté et de la Facilitation des Aéroports du Gabon a pour mission d’assurer, à titre exclusif, la mise en œuvre de la coordination des mesures de sûreté et de facilitation de l’aviation civile, dans l’ensemble des aéroports ouverts à la circulation aérienne publique en République Gabonaise, conformément au Programme national de sûreté et au programme national de facilitation en vigueur.

À ce titre, il est chargé entre autres de :

– élaborer et de tenir à jour les programmes de sûreté, de formation et de contrôle qualité spécifiques aux aéroports et les faire approuver par l’autorité compétente de l’aviation civile ;

– coordonner la mise en œuvre des mesures et procédures de sûreté et de facilitation approuvées par l’Autorité compétente de l’aviation civile ;

– coordonner la mise en œuvre des mesures appropriées au sol et/ou des procédures pour atténuer les risques des éventuelles attaques contre des aéronefs au moyen des missiles sol-air ou mer-air portatif (MANPAD) ou armes similaires dans, et aux alentours des aéroports.

 

Partager
Mot clé :
Précédent

La Somalie et le Somaliland à couteau t

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.