Breaking News :

mercredi 11 décembre 2019

CAFAC : L’ASECNA prend en charge les contributions de ses Etats membres

L’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne  (ASECNA) se chargera désormais du paiement des contributions annuelles  de ses etats membres, ainsi que les arriérés de cotisations vis à vis de la Commission Africaine de l’Aviation Civile (CAFAC).


C’est l’une des principales résolutions de la 63e réunion du  comité des des Ministre de l’Agence, qui s’est tenue à Bissau, le 15 mars 2019. Pour l’ASECNA, cette mesure  permettra à ses Etats membres “d’exercer la plénitude de leur droit au sein de la CAFAC” qui revêt un “ intérêt stratégique pour l’Agence”.


En vertu de cette résolution, l’ASECNA prendra en charge la totalité des contributions annuelles des Etats membres  à la CAFAC à compter de l'année 2019 et de leurs arriérés arrêtés au 31 décembre 2018. l’Agence remboursera par ailleurs à “ chaque Etat à jour de ses contributions au 31 décembre  2018, les montants qu’il a versés à la CAFAC au titre des années 2017 et 2018”.


Pour rappel, l’ASECNA est le principal fournisseur de services aériens en Afrique subsaharienne. Elle  couvre une superficie d'environ 16 500 000 km2 d'espace aérien divisée en 6 régions d'information de vol (F.I.R) telles que définies par l'Organisation de l'aviation civile internationale. Elle comprend 17 pays : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, République centrafricaine, Comores, Congo, Côte d'Ivoire,Gabon, Guinée Bissau, Guinée équatoriale, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo.



La Commission africaine de l’aviation civile (CAFAC) a été créée par la conférence  convoquée par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et la défunte Organisation de l’Unité Africaine (OUA), à Addis-Abeba (Éthiopie), en 1964. Le 11 mai 1978, elle devenait une Agence spécialisée de l’OUA dans le domaine de l’aviation civile. Depuis sa création, la CAFAC était techniquement, administrativement et financièrement gérée par l’OACI à travers les contributions des États membres africains. Elle a pris son autonomie par rapport à la gestion de l’OACI, le 1er janvier 2007. Afin de s’acquitter de ces nouvelles responsabilités, la CAFAC a adopté une nouvelle Constitution au cours de la réunion des plénipotentiaires, qui s’est tenue à Dakar (Sénégal), le 16 décembre 2009.

Partager
Précédent

Madagascar : Limogeage du directeur gén

Suivant

OACI: L'essor du trafic aérien en Afri

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.