Breaking News :

samedi 25 mai 2019

L’ASECNA signe avec Thales Alenia Space pour l’extension de surveillance par satellite

L'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) a signé le 8 février à Dakar un contrat avec Thales Alenia Space, coentreprise franco-italienne, pour la réalisation de l’étude préliminaire de définition de l’architecture (phase B) de son programme de services de renforcement satellitaire (SBAS).

Le SBAS de l’ASECNA est fondé sur le programme européen EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay System) et vise, conformément à son Plan d’Orientations Stratégiques (POS), à renforcer les opérations de navigation et de surveillance au cours de toutes les phases de vol, et à améliorer ainsi de manière significative et durable la sécurité et l’efficacité des vols dans sa zone de responsabilité.

« La signature du contrat d’aujourd’hui marque l’aboutissement des travaux de l’ASECNA et de Thales Alenia Space sur SBAS au cours des dernières années et nous en sommes ravis», a déclaré Jean Loïc Galle, président et chef de la direction de Thales Alenia Space. « L'ASECNA sera en mesure de tirer profit de notre expérience de plus de 20 ans dans le domaine de la sécurité des passagers, reflétant clairement notre mot d'ordre, Space for Life ».

L’étude durera 18 mois et pendant cette période, les compagnies aériennes associées à ce programme pourront tester un service pré-opérationnel. Elle est financée par une subvention du Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures (EU-AITF), par le biais d'un accord de financement de l'Agence française de développement (AFD).

«  Ce contrat marque une étape importante dans le programme SBAS de l'ASECNA, catalyseur essentiel du ciel unique de l'Afrique, qui devrait à terme nous permettre d'améliorer la sécurité, la flexibilité et l'efficacité des itinéraires, tout en rendant les régions isolées plus accessibles sans nécessiter de ressources techniques et humaines supplémentaires dans les aéroports. Il illustre également nos progrès et montre la capacité de l’ASECNA à adopter et à appliquer les dernières technologies innovantes, pour le plus grand bénéfice d’un développement économique et social inclusif en Afrique ». a commenté Mohamed Moussa, Directeur général de l’ASECNA.

La Commission européenne et GSA (European GNSS Agency) fourniront une assistance technique dans le cadre d'un accord international entre l'ASECNA et l'Union européenne, incluant également le CNES (Centre national des études spatiales), l’agence spatiale de France.

Pour rappel, l’ASECNA couvre une superficie d'environ 16 500 000 km2 d'espace aérien divisée en 6 régions d'information de vol (F.I.R) telles que définies par l'Organisation de l'aviation civile internationale. Elle comprend 17 pays : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, République centrafricaine, Comores, Congo, Côte d'Ivoire,Gabon, Guinée Bissau, Guinée équatoriale, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo.

Partager
Précédent

Vers l’ouverture d’une liaison aéri

Suivant

Madagascar/Remaniement : Un nouveau mini

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.