Breaking News :

jeudi 05 décembre 2019

Tunisair va licencier 400 employés en 2020 pour atténuer ses difficultés financières

« Dans le cadre d'un programme de réforme structurelle, 400 employés seront licenciés en 2020, dans le but de réduire la masse salariale élevée de l'entreprise, et d'atténuer ses difficultés financières. » Voilà ce qu’il faut retenir de l’interview accordée par le directeur général de Tunisair à Reuters, mardi 26 novembre 2019. Selon Elyès Mnakbi,  ce plan a déjà été approuvé par le gouvernement.

En avril 2019, il avait déposé un plan de redressement de la compagnie nationale tunisienne auprès du ministère des Transports, et n’attendait plus que l’approbation du chef du gouvernement. Ce dernier prévoyait la réduction de 1 200 postes ; l’objectif étant de retrouver les mêmes proportions d’avant la révolution de 2011. Tunisair subit justement des pertes depuis la chute de l’ancien Président, Zine El-Abidine Ben Ali, à l’issue de ladite révolution.

Au 31 décembre 2018,  le transporteur aérien (hors filiales) comptait  3 781 employés. Une population qui représente une masse salariale de 773 millions d’euros ; soit une hausse de 5,5%. A en croire son directeur général, ce sureffectif s’explique en grande partie par le recrutement de  quelques « 900 employés pour la plupart des bagagistes peu qualifiés, qui avaient intégré la compagnie au lendemain de la révolution ».

Une recapitalisation de 383 millions d’euros pour la relance

Selon Elyès Mnakbi , Tunisair a  besoin d'une enveloppe d'environ 383 millions d’euros pour l’implémentation  de  son plan de redressement.

Cette recapitalisation contribuera en partie au rajeunissement et au renforcement de la flotte. La compagnie prévoit de mettre progressivement en service cinq Airbus A320neo dans le cadre d’une opération SLB, « Sale and Lease Back ». Selon le planning, trois appareils seront livrés en début 2021 et les deux derniers en début 2022.

Actuellement, Tunisair opère une flotte 28 avions dont quinze A320-200, quatre A319-100, deux A330-200 et sept 737-600.  Ceci inclut sept appareils exploités en mode leasing et dont la location a coûté 171 millions d’euros en 2018.

Elyès Mnakbi  se dit confiant quant aux retombées de ce plan de relance qui permettra de redorer le blason de Tunisair dont le niveau de ponctualité a chuté à 42% l'année dernière avec un coefficient de remplissage de 74,5% en 2018. Cette année-là, la compagnie a transporté 3.8 millions de passagers et réalisé un chiffre d’affaires de 460 millions d’euros.

Le transporteur national tunisien espère ainsi mieux se parer pour faire face à la concurrence alors que la  Tunisie s’achemine vers la finalisation de l’accord Open Sky avec l’Union Européenne (UE).

Partager
Précédent

Jambojet ajoute Kigali à son réseau, s

Suivant

Air Seychelles fait son entrée en Isra

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.