Breaking News :

dimanche 15 décembre 2019

Nigéria: Face à la penurie en contrôleurs aériens, la NATCA demande le relèvement de l'âge de la retraite à 65 ans

L’industrie aéronautique nigériane connaît actuellement une pénurie de contrôleurs de la circulation aérienne (ATC). C’est le constat dressé par la NATCA (Nigerian Air Traffic Controllers Association), le 20 octobre, en marge de la journée internationale à eux dédiée.

Pour le président de la NATCA, le nombre de contrôleurs travaillant dans les aéroports du pays est trop insuffisant, et inférieur aux normes recommendées par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), pour permettre un travail efficient de ceux-ci au Nigéria. « 350 ATCs c’est insuffisant, raison pour laquelle nous demandons au gouvernement de passer l'âge de la retraite de 60 à 65 ans, afin de créer une sorte d'équilibre », explique Abayomi Agoro.

« Ce qui pourrait être fait pour remédier à la pénurie, et que nous ne cessons de suggérer, c’est le recrutement annuel et la formation en temps utile d’au moins cinquante ATCs au cours des dix prochaines années, afin de combler le fossé, et répondre aux départs à la retraite », estime Banji Olawode, le secrétaire général de la NATCA. 

Rappelons que le Nigéria compte près de 27 aéroports, aérodromes et pistes d’atterrissage. En 2018, les contrôleurs aériens ont traités 251 543 mouvements d’avions (vols internationaux et domestiques inclus).

Partager
Précédent

LAM négocie l’acquisition d’un Boei

Suivant

L’unique avion en service d’Air Zimb

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.