Breaking News :

lundi 22 juillet 2019

Le PDG d’Air Algérie face aux partenaires sociaux : « Ce qui a été accompli nous encourage à poursuivre nos actions »

Le PDG d' Air Algérie. Bakhouche ALLECHE, a rencontré le dimanche 16 juin les différents partenaires sociaux de l’entreprise. Dans un échange à bâton rompu, il a fait le point sur les efforts déjà consentis jusqu’ici et les renformes en cours qui visent à hisser toujours plus haut le fleuron de l’aviation algérienne, et ce dans un climat social plus apaisé.

Saluant le professionnalisme  dont fait le montre le personnel au quotidien, Bakhouche ALLECHE a rappelé aux représentants des travailleurs que l’entreprise a besoin de plus sérénité sociale alors que la compagnie aérienne s’achemine vers l’implémentation progressive de grandes reformes structurelles.

« Il m’a paru important en ce moment historique que vit notre pays de m’adresser aux travailleurs de l’entreprise à travers vous, leurs représentants pour sensibiliser chacune et chacun sur la nécessité impérieuse d’épargner à notre compagnie une quelconque perturbation sous peine d’hypothéquer nos chances » a-t-il déclaré.

Après deux années qualifiées de « période de remise en question », Bakhouche ALLECHE estime qu’Air Algérie entre désormais dans une nouvelle ère. La compagnie s’est en effet fixée trois grandes reformes à savoir la révision de certains décrets et lois, les mises à jour par rapport aux évolutions technologiques et l’élaboration de textes de lois concernant les taxes.

«  Nous avons réussi en partie et nous sommes optimistes pour le reste de nos requêtes. Ce qui a été accompli nous encourage à poursuivre nos actions » a affirmé Bakhouche ALLECHE qui précise que les prochains défis de la compagnie consisteront à la maximisation de la recette,
et à la réduction des couts opérationnels.

Au regard du contexte concurrentiel et soucieux des conditions de travail optimales , Bakhouche ALLECHE  a également indiqué   que d’autres  actions doivent être menées, notamment  la mise en œuvre d’une stratégie face aux compagnies low-cost (une réflexion est déjà engagée avec une université allemande), le renforcement de la flotte , l’implémentation de systèmes d’évaluation des compétences, des plans de formation, de gestion des emplois et des carrières ainsi que l’assainissement du patrimoine d’Air Algérie.

En 2018, le transporteur national algérien a battu son propre record en enregistrant 6.5 millions de passagers sur l’ensemble de son réseau. Ces deux derniers années , Air Algérie a procédé au renouvèlement du label international de sécurité IOSA ; à la finalisation du processus de certification ISO 22000-2005 pour l'activité Catering ; à la réduction substantielle des tarifs du c arburant, à  la suppression des droits et taxes de douane ; à la révision des couts des assurances, à la reprise du chantier siège Bab Ezzouar et la récupération du Siège Audin, ainsi qu’ à l’amélioration de certaines performances opérationnels. Dans une précédente sortie, Bakhouche ALLECHE indiquait que l’entreprise ambitionne d’acquérir trente-cinq nouveaux avions, à l’horizon 2025.

Partager
Précédent

Salon du Bourget : Six Q400 pour TAAG An

Suivant

Royal Air Maroc ouvre une seconde ligne

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.