Breaking News :

mercredi 12 août 2020

Air Austral sort du capital d'Air Madagascar et cède ses parts à la CNAPS

Le divorce entre Air Madagascar et Air Austral est désormais officiel. La compagnie réunionnaise et le fleuron national malgache ont signé ce mardi 21 juillet 2020, « un protocole d’accord entérinant la sortie définitive d’Air Austral du capital d’Air Madagascar ». Selon le communiqué publié par le premier transporteur, l’Etat malgache et la CNAPS (Caisse nationale de prévoyance sociale) reprennent officiellement le contrôle et la gouvernance d’Air Madagascar.

La CNAPS qui discutait avec Air Austral depuis le début de l’année, récupère ses parts, et ce « sans aucune incidence financière pour les deux parties ». Le transporteur reunionnais détenait 49% des actions de l’entreprise, contre 51% pour l’Etat malgache. Dans la foulée, les trois administrateurs précédemment nommés par Air Austral ont présenté leur démission, permettant ainsi une recomposition du conseil d’administration d’Air Madagascar. 

« Dans un contexte sanitaire et économique mondial qui conduit chacun à repenser ses fondamentaux, les  nouvelles ambitions du gouvernement malgache, souhaitant  reprendre en main le destin et la destinée de sa compagnie nationale, ont amené Air Austral à considérer que sa sortie totale constituait l’option la plus raisonnable. Les accords signés traduisent cette volonté commune des deux sociétés de poursuivre leurs propres ambitions, choix et orientations stratégiques », explique Air Austral.

Depuis sa signature le 4 avril 2017, le partenariat entre Air Madagascar et Air Austral n’a jamais vraiment fonctionné. Cette dernière avait promis d’injecter 40 millions de dollars pour le redressement d’Air Madagascar. Il s’agissait de 15 millions en fonds propres, et 25 millions en compte courant, mais sous formes de prêt. La première tranche qui a été versée correspondait à son entrée dans le capital du transporteur malgache. Mais la deuxième tranche n’a quant à elle jamais été versée.  

Face à cette situation, l’Etat malgache s’est alors lancé à la recherche de nouveaux investisseurs. Le 8 octobre 2019, Zinfos974 affirmait que Valéry Ramonjavelo, le secrétaire général de la présidence, s’était récemment rendu au Qatar et en Turquie, dans l’optique de se rapprocher de Qatar Airways et Turkish Airlines. Des initiatives qui, jusque-là, n’ont pas porté de fruit.


Partager
Mot clé :
Précédent

Sky Mali décroche son permis d’exploi

Suivant

Le Sénégal ratifie la Constitution de

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.