Breaking News :

mercredi 12 août 2020

Covid-19 : Au Cameroun, le secteur aérien est en passe de perdre 200 millions de dollars en 2020

Selon une étude de l'Association internationale du transport aérien (IATA), rendue publique ce jeudi 2 juillet 2020, l'impact économique et financier de l’arrêt du trafic aérien sera encore plus important que les prévisions antérieures. Ce constat vaut aussi bien pour les pays d’Afrique que pour ceux du Moyen-Orient. Au Cameroun en particulier, les pertes en revenus pour cette année sont estimées à 200 millions de dollars. Un chiffre global qui inclut tous les acteurs de l’industrie du transport aérien intervenant dans le pays. 

De manière détaillée, cette nation d’Afrique centrale pourrait enregistrer 930 000 passagers en moins en raison d’une chute de 64% du trafic annuel. Entre employés d’aéroports, de compagnies aériennes, d’opérateurs de services au sol et autres, ce sont 170 500 emplois qui sont en péril, estime l’IATA.

Fermées depuis le 17 mars dernier, dans l’optique de la lutte contre la propagation de la pandémie de Covid-19, les frontières aériennes, maritimes et terrestres du Cameroun ne sont toujours pas rouvertes.

Ainsi, les vols internationaux restent eux aussi suspendus depuis cette date, à l’exception d’Air France. Depuis début mai, la compagnie nationale française a obtenu une autorisation exceptionnelle du Président de la République Paul Biya, qui lui permet d’effectuer deux vols hebdomadaires au départ de Paris, et à destination de Yaoundé de Douala. Selon des indiscrétions, la réouverture de l’espace aérien du Cameroun pourrait intervenir après le 7 juillet prochain.

Le Prince Fogue

Partager
Mot clé :
Précédent

L'Afrique a perdu près de 55 milliards

Suivant

Egyptair réceptionne son 5e Airbus A320

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.