Breaking News :

lundi 06 avril 2020

Comair enregistre une perte historique de $35 millions, le 737 max et la dette impayée de SAA en cause

Comair, exploitant de la marque kulula.com, a fait état d'une perte globale de 564 millions de rands ( $35 millions)  pour la période de six mois se terminant au 31 décembre 2019.

Dans une récente annonce, le transporteur privé sud-africain qui opère aussi sous les couleurs de British Airways, a indiqué qu’environ 450 millions de rands ($28 millions) de ses pertes étaient  imputables à l'augmentation de la provision sur la réclamation pour dommages et intérêts à South African Airways (SAA). En effet, SAA doit payer plus de 68 millions à Comair, dans le cadre d’un litige commercial.  A la date du 28 décembre 2019, l’intégralité de l'encours de 49,4 millions de dollars restait encore impayée et son recouvrement imminent demeure incertain d’autant plus que SAA a récemment été mise sous plan de sauvetage.

Mais en dehors de ce litige, les pertes de Comair sont également la conséquence de l’immobilisation de son 737 MAX 8 en mars 2019.  « Avec l'avion au sol, entièrement payé, ne générant aucun revenu, c'est assez difficile…Ce qui a également amplifié la situation, c'est que nous avons commandé huit  Boeing 737 MAX 8 et nous avions un calendrier de paiements avant livraison, nous avons donc environ 1 milliard de rands ( $63 millions) en cash bloqués chez Boeing à la suite de ces paiements » a expliqué  la PDG du groupe Comair, Wrenelle Stander.

La transition de Comair de SAA Technical à Lufthansa Technical (en raison des difficultés de la chaîne d’approvisionnement du premier )  pour la maintenance de ses aéronefs, a en outre   gonflé ses charges opérationnelles. Les coûts de maintenance ont augmenté de $13,4 millions au premier semestre, indique la compagnie.

En revanche, son chiffre d'affaires se porte toujours bien. Comair a déclaré un revenu de 3,8 milliards de rands ( $238 millions), en augmentation de 3%. « Il existe actuellement une surcapacité de 30% sur le marché. Il existe des concurrents très puissants sur le marché. Je pense qu'avoir augmenté de 3% est une très bonne réussite » s’est félicitée Wrenelle Stander.

Quoi qu’il en soit, c’est un véritable revers de médaille pour le transporteur aérien qui exploite une flotte active de seize Boeing 737 dont sept 737-400 et neuf 737-800. En effet, à l’issue de son exercice commercial 2018-2019, achevé le 30 juin dernier, son bénéfice général avait augmenté de 184%.  L’an dernier, le groupe fondé en 1946 se taguait jusqu’ici d’avoir maintenu une rentabilité ininterrompue depuis 72 ans.

 

 

Partager
Mot clé :
Précédent

Coronavirus : Air Algérie suspend tempo

Suivant

Coronavirus : Royal Air Maroc abandonne

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.