Breaking News :

mercredi 26 février 2020

Coronavirus : Ethiopian Airlines réduit (enfin) ses vols vers la Chine mais ne l’abandonne pas

Ethiopian Airlines résiste toujours à l’épidémie de Coronavirus qui sévit chez le géant chinois. La compagnie nationale éthiopienne maintien ses vols à destination de la Chine malgré que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ait déclaré l’épidémie « urgence de santé publique de portée internationale ». Néanmoins, le transporteur a annoncé ce dimanche 2 février 2020, la réduction de ses fréquences de services vers quatre de ses cinq destinations dans « l’empire du milieu ».

Ainsi, Ethiopian Airlines passera d’une liaison quotidienne à cinq vols hebdomadaires entre Addis-Abeba et Pékin, entre le 5 et le 26 février 2020. La mesure identique est appliquée pour les vols vers Guangzhou, du 3 au 29 février. C’est également le cas pour la ville de Shanghai, entre le 6 et le 29 février. Du 3 au 27 février, le transporteur aérien passera de quatre à deux vols hebdomadaires au départ et vers Chengdu. Seul le territoire semi-autonome de Hong Kong garde ses quatre connections par semaine.

A titre de rappel, Ethiopian Airlines et Air Algérie sont actuellement les seules compagnies africaines à poursuivre leurs opérations en Chine. Les deux entreprises ont mis en place les mesures prescrites par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI)  pour éviter la propagation de la maladie sur le continent. Il s’agit de la désinfection des avions à l'arrivée et avant le décollage des aéroports.

A l’opposé de ces dernières, Egyptair, Royal Air Maroc, Kenya Airways, Rwandair, Air Mauritius et Air Madagascar ont suspendu temporairement leurs vols vers la Chine. 

Rappelons que l’Ethiopie est la plus importante porte d'entrée de la  Chine vers l’Afrique. En 2018, plus de 2,5 millions de personnes ont voyagé entre le continent et l’empire du milieu. Ethiopian Airlines est le moteur de cette dynamique avec 589 000 passagers transportés en 2018 ; soit 29% des parts de marché. 

Partager
Précédent

Tribune libre| Madagascar : Et si le pay

Suivant

Qatar Airways en négociation avancée p

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.