Breaking News :

jeudi 05 décembre 2019

En tournée promotionnelle en Afrique, l’Embraer E195-E2 suscite de l’appétit auprès des transporteurs du continent

C’était assurément l’une des principales attractions de la 51e Assemblée générale de l’Association des compagnies aériennes Africaines, qui s’est tenue les 11 et 12 novembre à l’Ile Maurice. Le constructeur brésilien a présenté son plus gros avion à réaction dans sa livrée «TechLion». L’E195-E2 « Profit Hunter » a été exposé en mode statique, deux jours durant, à l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam.

Après l’Asie il y’a quelques mois, Embraer démarre ainsi, la tournée africaine de son « TechLion »- une région qualifiée des plus dynamiques- tout au long du mois de novembre avec des arrêts prévus à Casablanca, à Luanda et  à Johannesburg.

Bien qu’affichant des performances similaires à celles de l'E195 d'origine, l'E195-E2 transporte plus de charge utile et consomme 25,4% moins de carburant par siège, selon les calculs d'Embraer. Sa portée maximale s'étend sur 2 600 milles nautique, soit 600 nm de plus que la E195, et dispose d’une capacité haute densité de 146 sièges en configuration mono classe. Depuis Nairobi au Kenya, l’appareil est capable de rallier plus de 90% des capitales d’Afrique et du Moyen Orient, indique le constructeur.

C’est justement ces atouts opérationnels qui semblent intéresser les compagnies africaines. Selon Somaskaran Appavou, le PDG d’Air Mauritius, l’E2 est un très bon appareil « versatile adaptée pour les moyen-courrier ». « L’économie qu’on peut en tirer est très intéressante. C’est un candidat potentiel pour notre flotte » affirme-t-il.

Desiré Balazire Bantu, le PDG de Congo Airways, pense de même et envisage déjà quelques unités pour soutenir la croissance des activités régionales de la compagnie car l’appareil présente des « bons coûts compétitifs par siège ».

Jusqu’ici le transporteur privé Air Peace est le plus grand client de l’E195-E2 en Afrique. En avril dernier, la plus importante compagnie aérienne du Nigeria, a conclu une commande portant sur l’achat ferme de 10 appareils avec droit d’options sur 20 unités supplémentaires, pour un coût total de 2,12 milliards de dollars au prix catalogue ( Les droits d’achats ont été exercés sur trois E192-E2 au cours du Dubai Air Show). La première livraison est attendue en mai 2020.

L’’Embraer E-jet E2 est définitivement « l’avion idéal et adapté » pour le continent africain, soutient Raul Villaron, vice-président d’Embraer Commercial Aviation pour le Moyen-Orient et l'Afrique. « Plus de 90% des vols intra-africains partent avec moins de 150 passagers. Et plus de 70% des marchés sont desservis avec moins d'un vol par jour. ».

Il affirme que « l’opportunité est grande et le marché ouvert »  pour cet avion notamment dans le contexte africain marqué par la naissance de nouvelles compagnies aériennes et la libéralisation progressive du ciel. « Il y’a dix ans de cela, nous avions seulement 40 avions sur le continent… aujourd’hui nous comptons plus de 200 avions opérés dans 25 pays africains par 50 opérateurs ». Le constructeur brésilien dispose de la deuxième flotte d’avions la plus importante en Afrique, derrière Boeing.

 Pour le seul programme E-Jets, Embraer a enregistré plus de 1 800 commandes et 1 500 livraisons, a l’échelle mondiale.  Au 31 octobre 2019, le segment E2 comptait 168 commandes fermes dont 8 livraisons ( 7 E190-E2 et 1 E195-E2).

 

Partager
Mot clé :
Précédent

Les vols directs entre Mogadiscio et Nai

Suivant

Les pays d’Afrique Centrale et de l’

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.