Breaking News :

mercredi 11 décembre 2019

Les Africains pourraient voyager 2 à 3 fois par an par avion et dépenser plus si les prix des billets étaient revus à la baisse (étude)

« Les dépenses des voyageurs africains pourraient augmenter de 27% au cours de la prochaine année, s’ils ont la possibilité de se déplacer plus librement à travers le continent ». C’est ce que révèle une nouvelle étude de Sabre Corporation.

Les résultats de ladite étude ont été rendus publics le 12 novembre 2019, à Maurice, en marge de la 51e assemblée générale annuelle l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA). 

Pour parvenir à cette conclusion, la structure a interrogé plus de 5 000 personnes au Kenya, au Nigeria et en Afrique du Sud. A la question de savoir si elles avaient voyagé en avion pendant les 24 dernier mois, 26% ont répondu par l’affirmative. Ce qui constitue une augmentation de 2% par rapport à 2016. Néanmoins, les répondants dénoncent les coûts très élevés des billets d’avions, les difficultés à obtenir des visas et réserver des vols, les retards, les files d'attente à l'aéroport, et globalement, une expérience de voyage stressante.

Les personnes interrogées affirment également qu’elles pourraient augmenter de 27% leurs dépenses si elles pouvaient voyager plus librement à travers le continent. Elles effectueraient donc deux à trois voyages par an, contre un à deux actuellement.

L’Afrique du Sud, le Ghana, l’Ethiopie, les Seychelles, Madagascar, Maurice, le Kenya et le Botswana figurent dans leur top liste des destinations africaines à visiter.

 Plus de 90% sont disposés à dépenser davantage pour des services auxiliaires comme le wifi, le divertissement, et l’alimentation à bord. 43% débourseraient même plus de 100 dollars sur ces auxiliaires pour améliorer leur expérience de voyage. Cela fait 26% de plus qu'en 2016, et toujours plus que la moyenne mondiale.

En conclusion, Sabre Corporation estime que si les compagnies aériennes réussissaient à réduire leurs coûts d’exploitation, et par ricochet les itinéraires et le prix des billets, beaucoup plus d’Africains voyageraient en avion. En ce qui concerne les tracasseries de voyage, il faut juste investir dans les nouvelles technologies, pour faciliter les procédures de l’achat du billet à l’embarcation, estime Dino Gelmetti, vice-président des ventes chez Sabre, pour la région Moyen-Orient et Afrique.

Rappelons que Sabre Corporation est le principal fournisseur de technologie sur le marché mondial du voyage. Les solutions logicielles, de données, mobiles et de distribution de Sabre sont utilisées par des centaines de compagnies aériennes et des milliers d'hôtels pour gérer les opérations critiques telles que les réservations de passagers, la gestion des revenus, la gestion des vols, des réseaux et des équipages. Basée à Southlake, Texas, États-Unis, Sabre sert des clients dans plus de 160 pays à travers le monde.

 

Partager
Précédent

Uganda Airlines attend deux Airbus A330n

Suivant

Air Tanzania vise un troisième Boeing 7

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.