Breaking News :

mercredi 23 octobre 2019

L’Etat à la rescousse d’Air Algérie, 3.8 milliards de dinars à injecter pour apurer ses dettes

L’état veut maintenir Air Algérie à flot.  D’après l’avant-projet de loi de finances 2020, le Trésor public sera autorisé, par le Gouvernement, à apurer la dette de la compagnie nationale d’un montant de 3,8 milliards de dinars ( 28.7 millions d’euros), rapporte algerie-eco.

Cette allocation financière servira au règlement des acomptes exigés par les deux constructeurs aéronautiques Boeing et Airbus, dans le cadre de l’acquisition de trois Boeing, cinq Airbus et six ATR.

L’exposé des motifs de l’avant-projet de loi de finances explique au sujet d’Air Algérie qu’elle fait face à d’importantes difficultés financières.  « Tenant compte des conclusions du rapport de l’Inspection Générale des Finances du 14/11/2017 sur la situation financière d’Air Algérie faisant état de l’importance des difficultés financières auxquelles se trouve confrontée l’entreprise ».

Ce rapport conclut que si «  Air Algérie n’optimise pas davantage l’exploitation de sa flotte, ce qui qui ne permettrait pas de dégager des cash flux importants pour faire face au remboursement de ses emprunts, l’entreprise connaîtra un déséquilibre financier sérieux, notamment à partir de l’année 2021 »

Un situation qui risque d’ «  influer négativement sur sa compétitivité voire même sur la pérennité de son exploitation »  précise le Gouvernement dans l’avant-projet de loi de finances 2020.

Partager
Mot clé :
Précédent

Camair-Co prospecte chez Airbus, intér

Suivant

Libye : Fin de la scission au sein d’A

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.