Breaking News :

samedi 07 décembre 2019

Air Namibia ne fermera pas, soutient le porte-parole de la compagnie

« Le conseil d'administration et la direction, ainsi que les consultants récemment nommés par les actionnaires, le gouvernement, sont en train de réévaluer la stratégie et de soutenir le modèle commercial d'Air Namibia, qui garantira la pérennité de la compagnie aérienne nationale. » C’est en substance ce qu’il faut retenir de la réaction de Paul Nakawa, le porte-parole d’Air Namibia, publiée ce mercredi 7 août 2019 par «The Namibian ». Une réaction qui vient démentir une information publiée plus tôt par ce journal, annonçant la fermeture imminente de la compagnie nationale namibienne.

Dans un article intitulé « Air Namibia au couloir de la mort », le premier quotidien du pays exposait quatre réponses possibles aux difficultés financières de l’entreprise. Des réponses qu’elle attribuait à une note interne rédigée en juin 2019 par le ministre des Finances. Des quatre possibilités, Calle Schlettwein aurait privilégié une fermeture définitive du transporteur aérien. Fermeture qui aurait coûté au gouvernement environ 2,5 milliards de dollars namibiens (165,9 millions de dollars américains). Bien moins que les trois autres alternatives.

La première stipule que la compagnie aérienne aurait besoin de 3,5 milliards NAD (232 millions USD) pour poursuivre ses activités dans sa forme actuelle pendant trois ans. Une autre prévoit un plan de sauvetage soutenu par le conseil, qui coûterait entre 2,5 et 3,3 milliards de NAD (165,9 et 219 millions USD). Une troisième option propose l’élaboration d’un nouveau plan d’entreprise nécessitant 4,1 milliards NAD (272 millions USD).

Que ces révélations soient fondées ou non, une chose est indéniable : La santé financière d’Air Namibia n’est pas au beau fixe.

En début d’année, une partie des comptes de la compagnie avait été   gelée en Europe, en application d’une décision du tribunal de Munich (en 2015), en faveur de la défunte compagnie belge, Challengair. Laquelle compagnie s’était vue attribuer 25 millions d'euros par les tribunaux de Paris (en 2011) et de Munich (en 2015) au titre d’indemnisation des dettes non acquittées par Air Namibia dans un contrat de location d’appareil en 1998.Cette situation avait progressivement conduit à l’immobilisation d’une grande partie de sa flotte, faute de ressources financières pour assurer la maintenance.

Partager
Précédent

Africa World Airlines désormais en quot

Suivant

Jasmin Airways réceptionne son deuxièm

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.