Breaking News :

dimanche 08 décembre 2019

Le plan d’Affaires de Cabo Verde Airlines rassurent les investisseurs

Au bord de la faillite il y’a quelques années, Cabo Verde Airlines connait une nouvelle mue depuis sa privatisation en début d’année. La compagnie vient de franchir une nouvelle étape dans l’implémentation de son plan d’Affaires, avec la signature, la semaine dernière, d’une ligne de crédit d’un montant de 21 millions d’euros.

Le crédit financé par les deux Banques, Ecobank et Banque internationale du Cap-Vert (BICV) va permettre à la compagnie aérienne de soutenir son plan d’affaires pour la période 2018-2023. « Après cette étape, nous espérons que la société sera sur la bonne voie » a déclaré son directeur général, l’islandais Jens Bjarnason.

Le processus de privatisation de Cape Verde Airlines   a eu lieu en mars dernier. L'État a vendu 51% de la société pour 1,3 million d'euros à Lofleidir Cape Verde, une société détenue à 70% par Loftleidir Icelandic EHF et à 30% par des hommes d'affaires islandais. En vertu de l'accord, le nouveau partenaire stratégique s’est engagé à injecter 6 millions d'euros et « ne pourra pas céder ses actions pendant une période de cinq ans ». 

La réforme structurelle de Cabo Verde Airlines va se poursuivre. Le plan d’affaires de la compagnie intéresse davantage d’investisseurs privés, selon les autorités. Fernando Elísio Freire, le ministre des affaires parlementaires et porte-parole du gouvernement a indiqué que l’Etat cèdera prochainement 10% des actions de la compagnie, la moitié revenant aux employés et l’autre moitié à la diaspora. « Les conditions juridiques nécessaires sont en cours de création » a-t-il déclaré. Après cela, l’Etat prévoit de mettre aussi sur le marché les 39% de participations restants.

 

Composée de neuf îles situées au large du Sénégal, l’ancienne colonie portugaise de quelques 500 00 habitants, indépendante depuis 1975, est une destination prisée des touristes. Le secteur représente en effet 20% du PIB de cet Etat insulaire. C’est fort de ce potentiel que le transporteur veut s’arrimer à la vision du gouvernement qui est de  faire du Cap Vert une référence dans l’Atlantique moyen.

 

Une flotte en croissance et plus de destinations

 

Délocalisée depuis l’an dernier, sur l’Ile de Sal, Cabo Verde Airlines développe son nouveau modèle de réseau hub & spoke (point de connexion vers plusieurs destinations). « Notre intention n’est pas d’amener l’Islande au Cap-Vert mais de faire venir des gens des quatre coins du monde et de les distribuer à partir de la plate-forme de l’île de Sal », expliquait le vice-président de Loftleidir Icelandic, Erlendur Svavarsson lors de la signature de l’accord de privatisation.

 

Pour soutenir son plan d’affaires, Cabo Verde Airlines mise d’abord sur le renforcement de sa flotte. En mai dernier, elle a pris livraison d’un troisième Boeing 757-200 et projette d’introduire deux autres appareils d’ici la fin d’année.

 

 Elle envisage également de reprendre les liaisons domestiques abandonnées depuis aout 2017 au profit de Binter Cabo Verde.  Si elle n’a pas encore donné un calendrier de relance, la compagnie a toutefois indiqué qu’elle mettra en service deux ATR72 en leasing, un avion qu’elle avait déjà exploité  dans sa flotte jusqu’à récemment en 2017. Selon les dirigeants de Cabo Verde Airlines, en 2023, la société pourrait disposer d’une flotte de 12 avions conformément à son plan d’affaires.

 

La nouvelle dynamique de la compagnie se fait déjà ressentir au niveau de son réseau qui continue de s’accroitre. Le mois dernier, Cabo Verde Airlines a renforcé sa présence au Brésil avec l’ouverture de la ligne de  Salvador, elle y dessert déjà Recife et Fortaleza.  Elle a également repris ses vols vers Rome en Italie. Ces routes s’ajoutent à son réseau qui comprend Dakar au Sénégal, Boston aux Etats-Unis, Paris en France et Lisbonne au Portugal. En plus de cela, elle vient de signer un accord de partage de codes avec TAG Angola Airlines sur la liaison entre Sal et Luanda.

Dans  l’implémentation de ce nouveau plan d’Affaires, Cabo Verde Airlines peut compter sur les efforts constants du gouvernement qui s’est donné pour mission de booster le secteur de transports aériens par des réformes audacieuses. Le premier ministre, Ulisses Correia e Silva a annoncé des démarches en cours en vue d’engager les aéroports internationaux du pays dans un processus de concession qui permettra à terme le développement des infrastructures aéroportuaires. 

Partager
Précédent

Mali : L’ASECNA s’engage à modernis

Suivant

Air Sénégal va ouvrir son capital aux

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.