Breaking News :

lundi 09 décembre 2019

Le Parlement kenyan vote pour la nationalisation de Kenya Airways

C’est une victoire pour la commission des transports du Parlement kenyan.  Les députés, dans leur majorité, ont adopté ce mardi 23 juillet 2019, le rapport de ladite commission, validant le projet de nationalisation de Kenya Airways afin de la sauver d'une dette croissante.

 « La nationalisation est ce qui est nécessaire pour rivaliser sur un pied d'égalité. Ce n'est pas ce que nous voulons, mais ce dont nous avons besoin », a reconnu le président de Kenya Airways. Pour Michael Joseph, l’exemple qui fonctionne à merveille chez Ethiopian Airlines, devrait également fonctionner chez eux.

Le projet adopté par le Parlement, il faut maintenant élaborer un plan de mise en œuvre ; avec des échéanciers clairs, a déclaré la secrétaire principale du ministère des Transports. « Le Parlement est notre patron (...) Nous allons évidemment suivre les recommandations du Parlement », a ajouté Esther Koimett.

Dans les faits, Kenya Airways est détenu par plusieurs entités. L’Etat kenyan à 48.9% ; Kq Lenders Co 2017 Ltd détient 39,1% ; Air France-KLM SA  émarge à hauteur de 7,8%. D’autres structures telles que Mike Maina Kamau, Vijaykumar Ratilal Shah, Galot International Ltd, et Parametric Portfolio Associates LLC, se partagent environ 3% restant. Autant d’actionnaires qu’il va falloir exclure des comptes de l’entreprise.

Déficitaire depuis plusieurs années, la compagnie a été contrainte de   restructurer sa dette de 2 milliards de dollars en 2017.  Pour mieux faire face à la concurrence et accroître ses revenus, la direction de la compagnie a proposé de prendre en charge la gestion de l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi, mais le comité des transports a rejeté cette proposition.


Avec une stratégie de réduction des couts et le développement de son réseau, Kenya Airways a tout de même, augmenté ses revenus et réduit progressivement ses pertes. « Nous avons réussi à ramener la compagnie d’une perte historique de 247 millions de dollars en 2014 à 74 millions de dollars, seulement en 4 ans » affirmait le directeur général sortant, Sebastian Mikosz en juin dernier. En 2018, Kenya Airways a réalisé une croissance de 8% de son  chiffre d’affaires qui s’est établi à 1,13 milliard de dollars dont 939 millions de dollars issus des recettes passagers.

Partager
Précédent

Egyptair réceptionne son cinquième Boe

Suivant

Aigle Azur abandonne sa route Marseille-

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.