Breaking News :

mercredi 20 novembre 2019

Crash du Boeing 737 MAX 8 : 100 millions de Dollars ne suffisent pas, selon les familles kényanes

 L’offre d’indemnisation de Boeing ne satisfait pas toutes les familles de victimes. Face à la presse à Nairobi, ce vendredi 5 juillet 2019, les avocats représentant les familles, ont déclaré qu'ils allaient mener l'affaire à son terme, afin que les familles concernées obtiennent justice.

Pour Me Stephen Gachie, conseil principal, l’idée de Boeing est d’influencer la décision du jury qui se prononcera bientôt sur les affaires pendantes à Chicago. « Ceux que nous représentons dans leur totalité ont rejeté les conditions de règlement » a-t-il déclaré à la presse. Il a ajouté qu’en juin, Boeing avait tenté à deux reprises d'entamer des négociations en vue d'un règlement à l’amiable.

Le sénateur Irungu Kangata, qui est également l'un des avocats représentant les familles des victimes kenyanes, a fait savoir que l'affaire était cruciale pour obtenir si facilement sa clôture. « Nous prévoyons une situation dans laquelle les tribunaux rendront des verdicts historiques. Cette affaire a un impact énorme car elle va changer l'histoire de l'industrie aéronautique, elle responsabilisera davantage les constructeurs d'avions » a-t-il déclaré.

A en croire les deux hommes en tenue noire, la stratégie d’indemnisation proposée par Boeing vise à diminuer le montant des compensations aux proches des victimes. Selon eux, le fait que Boeing fasse cette offre signifie que le constructeur américain reconnaît avoir commis des erreurs dans la fabrication du 737 Max 8 qui s'est écrasé le 10 mars, faisant 157 morts, dont 32 Kenyans.

Dans un communiqué rendu public mercredi le 3 juillet 2019, l’avionneur américain avait annoncé le décaissement de 100 millions de dollars américain, pour indemniser les familles des 346 victimes des crashs de la Lion Air ( 29 octobre 2018) et d’Ethiopian Airlines. Les deux crashs intervenus en quelques mois d’intervalle, mettaient en cause le système anti-décrochage (MCAS) du Boeing 737 MAX 8 dont près de 340 exemplaires sont aujourdhui immobilisés à travers le  monde.

Partager
Précédent

Egyptair envisage de desservir Douala ce

Suivant

Mozambique : LAM, la compagnie nationale

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.