Breaking News :

mercredi 20 novembre 2019

Air Zimbabwe attend l’accord du gouvernement pour vendre ses vieux avions

Selon la télévision d’état ZBC, Air Zimbabwe a introduit une demande auprès du ministère des Finances afin obtenir l’autorisation pour procéder à la vente de certains de ses appareils cloués au sol, faute de maintenance.

Actuellement, la compagnie nationale zimbabwéenne exploite un seul appareil, un Boeing 767-200 (Z-WPF) âgé de plus de 28 ans.  

Sa flotte non opérationnelle compte 11 appareils dont deux Boeing 767 (29 ans, 28 ans) , trois Boeing 737-200 de  plus de 30 ans,  trois MA60 ( 15 ans, 15 ans, 13 ans),  deux Airbus A320-200 ( 22 ans, 16 ans) et un Embraer E145 ( 18 ans).

La compagnie aérienne est embourbée par une dette de plus de 300 millions de dollars, aggravée par le manque d’avions en état de fonctionnement.  En aout 2018, Air Zimbabwe a été mise sous administration provisoire au titre la loi sur les faillites applicable aux sociétés publiques insolvables.  

Depuis lors, les commandes la compagnie sont tenues par le groupe international d’Audit et de Conseil Grant Thornton Chartered Accountants. Reggie Francis Saruchera en est l’administrateur provisoire. Le 10 juin 2019, l’ancien ministre Patrick Anthony Chinamasa a été nommé Président Conseil d’Administration de la compagnie.

Le mois dernier, Reggie Francis Saruchera indiquait qu’Air Zimbabwe menait des pourparlers avec le gouvernement afin de conclure un processus de prise en charge de son énorme dette ainsi qu’à sa recapitalisation.

Partager
Précédent

Algérie : Tassili Airlines a un nouveau

Suivant

Air Botswana met en service son Embraer

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.