Breaking News :

mercredi 20 novembre 2019

Air Mauritius : Plus de 25 millions d’euros de perte en 2018

Pour les neuf derniers mois clos au 31 décembre 2018, Air Mauritius a enregistré une perte de 25,4 millions d'euros contre un bénéfice net de 10 millions d'euros enregistré sur la même période lors de l'exercice précédent.

Selon le rapport publié par le transporteur national mauricien, ses résultats à la baisse sont imputés à plusieurs facteurs, notamment l’augmentation des couts d’exploitation et la forte concurrence.

Alors que les revenus pour la période ont augmenté de 1,7% en glissement annuel pour atteindre 395.4 millions d’euros, les charges d’exploitation ont connu une augmentation de 16,3% pour atteindre 404 millions d’euros, contre 347,6 millions d’euros.

Les trois principales composantes des coûts en hausse

 L’augmentation de 38% du prix du brut Brent sur un an a contribué à une augmentation de 29% du coût du carburant, qui a atteint 126 millions d'euros, a précisé le transporteur.

Les coûts des aéronefs ont augmenté de 21% pour atteindre 110,6 millions d'euros en raison de la modernisation de la flotte, notamment de l'intégration progressive de nouveaux appareils ce qui a entrainé une augmentation des coûts de location et de maintenance.

Les charges de personnel ont également augmenté de 14,6% pour atteindre 64,3 millions d’euros, à la suite de l’application d’un mémorandum d’entente en suspens depuis 2014.

Au cours de la période de neuf mois, Air Mauritius a transporté 1,3 million de passagers, en hausse de 4% sur un an. Le facteur de charge est resté stable à 79,3%.

 

La concurrence frontale

Aujourd’hui, le transporteur subit frontalement la concurrence de certains opérateurs sans pouvoir réagir. À l’instar d’Emirates Airlines, dont l’offensive commerciale consiste à puiser du même vivier de passagers d’Air Mauritius, plus particulièrement ceux d’Europe.  Plus récemment, il y a Air Austral qui grappille désormais les parts de marché d’Air Mauritius sur certaines routes, notamment la destination Chennai en Inde et celles de Paris et Londres, « 97% de tous les touristes arrivent par avion à Maurice. L'île connaît une croissance de 5% du nombre de passagers chaque année. Mais chaque année, un nouveau transporteur vient à Maurice » indiquait le directeur général Somaskaran Appavou, dans une récente interview.

Dans ce contexte, Air Mauritius adopte une stratégie de déploiement de capacité judicieuse, revoyant tous ses coûts contrôlables et renforçant sa gestion des revenus. Compte tenu des importants changements survenus dans l'environnement opérationnel, plusieurs initiatives sont en cours pour soutenir la révision du modèle d'entreprise.

L’optimisme avec une flotte en modernisation

Air Mauritius a bon espoir de changer les choses à l’avenir et a déjà commencé à faire des investissements cruciaux afin d’assurer la viabilité économique à long terme de la compagnie dans un environnement de plus en plus concurrentiel.

Dans le cadre du programme de modernisation de sa flotte, Air Mauritius devrait prendre livraison de deux A330neos au cours des prochains mois, en remplacement des A340-300 plus anciens. En outre, deux A340-300 et deux A330-200 sont en cours de modernisation pour offrir des cabines similaires à celles du nouvel avion. Deux autres A350-900 devraient, d’ici la fin de l’année, rejoindre les deux autres modèles déjà en service.

« Ces appareils permettront à la compagnie aérienne de développer son réseau de moyen et long courrier, y compris ses marchés asiatique et africain. L'avion sera également déployé sur les liaisons Londres et Genève, ce qui permettra à Air Mauritius d'améliorer considérablement ses produits proposés sur ces marchés » indique la compagnie.

 

 

Partager
Précédent

Tunisie : Le Parlement approuve l’acco

Suivant

Austrian Airlines abandonne les Seychell

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.