Breaking News :

samedi 14 décembre 2019

Pour une meilleure gestion, le Nigeria sectorise l’espace aérien de Lagos

Le centre de contrôle régional de Lagos est désormais divisé en deux secteurs aériens. Dans un communiqué rendu public ce dimanche 21 juillet 2019, la Nigerian Airspace Management Agency (NAMA) a annoncé que depuis le 18 juillet 2019, le centre de contrôle régional de Lagos est constitué des secteurs de Lagos Ouest couvert par la fréquence 120,9 MHz et Lagos Est monitoré sur la fréquence 127,3 MHz.

Selon le directeur général de la NAMA, cette sectorisation marque l'aboutissement d'un plan stratégique de deux ans. Plan mis en place en raison de la congestion de l’unique fréquence radio qui couvrait tout l’espace aérien pris en charge par le centre de contrôle de Lagos.

Le capitaine Fola Akinkuotu explique que cette sectorisation était devenue impérative ; en raison du volume de trafic croissant et des difficultés que cela représentait pour les pilotes et les contrôleurs aériens. Pour parvenir à cette sectorisation, l’agence a du s’acquitter des certains préalables. On peut citer la formation interne de la main-d’œuvre nécessaire pour renforcer les capacités dans les deux secteurs ; l’amélioration des installations d’appui nécessaires à la communication sol-sol et air-sol.

Mais encore : la mise à jour des cartes aéronautiques et de la base de données du système radar; l’émission d’un supplément AIP, afin de donner aux usagers de l’espace aérien une notification, comme requis par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), mais aussi : la signature de lettres d’accord avec les centres adjacents telles qu’Accra, Douala et Lomé.

Ainsi, les avantages qui en découlent sont : la réduction des encombrements sur la fréquence radio de contrôle en route disponible ; la réduction des retards de vol et la réduction de la consommation de carburant. On peut également noter la réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2) ; l'augmentation de la capacité de gestion du trafic aérien (ATM). La sectorisation permet également une utilisation optimale de l'espace aérien, en réduisant la charge de travail contrôleur-pilote, et en augmentant ainsi l'efficacité et la qualité de la prestation de services.

Partager
Mot clé :
Précédent

Ghana : Les douaniers de l’aéroport i

Suivant

Le terminal 3 de l'aéroport internation

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.