Breaking News :

mercredi 18 septembre 2019

Les travaux de construction du nouvel aéroport international de Luanda reprendront d’ici fin 2019

Les travaux de construction du nouvel aéroport international de Luanda reprendront d’ici la fin d’année. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le ministre angolais des Transports, ce mercredi 14 août. Des négociations sont actuellement en cours avec Aviation Industry Corporation of China, la nouvelle entreprise en charge du projet. Des discutions devraient aboutir d'ici quinze à trente jours, à la signature d’un avenant entre les deux parties. Avenant qui définira un nouveau calendrier d’exécution des travaux. Et selon Ricardo Viegas D'Abreu, le chantier devrait  en principe s'achever en 2023.

Les travaux avaient été interrompus en 2017, suite à la résiliation du contrat entre le gouvernement angolais et la China International Fund (CIF). Une résiliation due à des défaillances opérationnelles observées principalement sur les terminaux et sur les différentes pistes. C’est ce qu’a révélé le ministre à l'issue d'une visite d'un comité de l'Assemblée Nationale . A en croire Ricardo Viegas D'Abreu, le projet requiert quelques corrections. En rappel, la construction du nouvel aéroport international de Luanda a débuté en 2007.

Elément central d’un projet baptisé « Aerotropolis de Luanda », le nouvel aéroport sera doté de deux pistes, l’une longue de 4000 mètres et l’autre d’une longueur de 3800 mètres. En construction sur une superficie de 1 324 ha dans la municipalité de Bengo, dans le nord de Luanda, l’aéroport pourra accueillir jusqu'à 15 millions de passagers par an.

Entre temps, le gouvernement angolais a annoncé le mois dernier, la mobilisation de 300 millions de dollars pour la modernisation et l’extension de de l’aéroport international 4 De Fevereiro, le principal aéroport opérationnel de la capitale. Les travaux qui devront débuter l’année prochaine, concernent l’extension de l'aérogare, la modernisation des zones d'enregistrement, l’aménagement du fret et l'amélioration du périmètre de sécurité opérationnelle. Il est également prévu la construction de six passerelles d'embarquement et de débarquement des passagers, la restructuration et la modernisation de l'ensemble de la zone commerciale.

 

Partager
Mot clé :
Précédent

Epidémie d’Ebola : les autorités nig

Suivant

La deuxième étape des travaux de const

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.