Breaking News :

mercredi 11 décembre 2019

L’aéroport de Johannesburg va bientôt proposer du biocarburant à base de tabac

C’est une autre initiative dans les efforts de réduction des émissions de carbone dans le transport aérien. Jeudi dernier, le 28 novembre 2019, l’entreprise italienne Sunchem, Swissport, The Royal Bafokeng Nation (par l'intermédiaire de l'entité d'exécution Moumo Integrated Development) et iLive, ont procédé au lancement du projet Reya Fofa.

Soutenu par South African Airways (SAA) et Mango Airlines, il consiste en l’introduction du biodiesel à base de « Solaris » dans les opérations d'assistance en escale de l'aéroport international OR Tambo de Johannesburg en Afrique du Sud.

Le projet Reya Fofa est la poursuite du projet « Solaris » lancé en 2016. Le 15 juillet de cette année-là, South Africa Airways est devenue la première compagnie africaine à utiliser ce biocarburant au tabac. Pour le premier vol en Boeing 737-800 entre Johannesburg et Cape Town, la compagnie sud-africaine a utilisé un mélange composé à 30 % de ce biocarburant, produit par Sunchem, raffiné par AltAir Fuels et fourni par SkyNRG.

Selon Suchem, la plante baptisée « Solaris » n’a pas subi de modifications génétiques, n’est pas toxique et ne contient pas de nicotine.  Cultivé en Afrique du Sud et en Namibie, ce carburant est fabriqué à partir de l’huile extrait des graines de tabac. De son pressage, on obtient 33 % du produit brut. L’entreprise, avec l’aide de ses partenaires, espère ainsi vulgariser l’utilisation de ce carburateur à l’échelle mondiale.

Partager
Précédent

Zambie: Près de 395 000 passagers dans

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.