Breaking News :

lundi 13 juillet 2020

Le Nigéria fait un pas de plus vers la concession de ses 4 aéroports internationaux

Le processus de mise en concession des aéroports internationaux Murtala Muhammed de Lagos, Nnamdi Azikiwe d’Abuja, Mallam Aminu de  Kano, et de Port Harcourt est sur les rails. Ce mardi 23 juin 2020, le ministre de l’Aviation civile a reçu de l'Infrastructure concession regulatory commission (CICR), l’organe en charge de la régulation des partenariats public-privé, le certificat de conformité de l'analyse de rentabilisation des quatre plateformes. « Notre feuille de route est en cours », s’est félicité Hadi Sirika.

Annoncé en juillet 2017, la concession des quatre principaux aéroports du Nigéria vise à les rendre plus rentables, en investissant dans leur modernisation. L’Etat n’ayant pas les moyens nécessaires, il a donc décidé de confier leur gestion à des particuliers ; plutôt que de les vendre. 

« Le Nigéria a le potentiel de traiter entre 70 et 100 millions de passagers chaque année, au cours des cinq prochaines années, si de bonnes concessions sont mises en place. Les 15 millions de passagers annuels, qui est la capacité actuelle du pays, peuvent être améliorés si les investisseurs privés sont autorisés à participer au secteur », expliquait le ministre il y a trois ans.

«  Je pense que le gouvernement n'a rien à faire dans ce business. La meilleure option pour le pays est que ces aéroports soient donnés aux investisseurs pour permettre un fonctionnement optimal », insistait Dele Ore, ancien président du Comité de concession des aéroports au niveau fédéral.

Mais côté syndicats, on craint des licenciements massifs avec l’arrivée d’investisseurs privés.



Partager
Mot clé :
Précédent

Aéroports : La désinfection aux UV-C p

Suivant

EURO OPS (Groupe Westminster) – La Div

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.