Breaking News :

mardi 11 août 2020

Le Ghana va alimenter trois aéroports à l’énergie solaire grâce à l’assistance technique et financière de l’Inde

Faire fonctionner les aéroports du  Ghana à l’énergie solaire, voilà l’un des dossiers sur lequels s’active le ministère de l’aviation civile. C’est pour discuter de cet ambitieux projet que Joseph Kofi Adda, le ministre ghanéen de l'aviation a récemment reçu le haut-commissaire indien au Ghana, Sugandh Rajaram (photo).

Il était question pour les deux personnalités d’évaluer l’état d’avancement du projet donc  l’Inde apporte  son expertise technique et financier.

En effet en mars 2018, la Ghana Airports Company Limited (GACL),  le principal gestionnaire des aéroports du Ghana, a signé  un mémorandum d’entente, avec Cochin International Airport Limited (CIAL) pour la mise en place des centrales à énergie solaire dans trois aéroports du pays. CIAL est le gestionnaire du premier aéroport au monde entièrement alimenté à l’énergie solaire.

Conformément au protocole d'accord, CIAL fournit l'expertise technique pour l’installation des centrales à énergie solaire  à l’aéroport international de Kotoka-Accra, l’aéroport international de Kumasi ainsi qu’à l'aéroport secondaire de Navrongo dans le nord du Pays.

Le projet, qui bénéficie d'une facilité de financement d'Exim Bank of India d'environ 10 millions de dollars, débutera avec l’aéroport de la capitale où une centrale de 6 MW sera installée dont 1.5MW sera déployé sur les aires de parking.

Rappelons que l’aéroport international de Cochin, dans le sud de l’Inde fonctionne entièrement à l'énergie solaire depuis le 18 août 2015. Avec 234 mouvements d’avions par jour et près de 10 millions de passagers  en 2017, c’est le septième aéroport le plus dense d’Inde. L’aéroport dispose d’une centrale solaire de 40 MW.

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.