Breaking News :

mercredi 11 décembre 2019

Bénin: Un Consortium danois pour la gestion de l’aéroport international de Tourou

L’aéroport international Tourou, à Parakou, ville située à environ 450 km au nord de Cotonou, la capitale économique béninoise, pourra bientôt afficher peau neuve et s'ouvrir aux vols internationaux.

C’est la volonté affichée  par le Consortium danois « West Africa aviation » (Waa) qui a initié des démarches auprès des autorités béninoises pour la rénovation et  l'opérationnalisation effective de la plateforme.

A en croire Eusèbe Agbangla, Ambassadeur du Bénin auprès des pays nordiques d’Europe,  “ l’ambition du Consortium danois est de démarrer l’exploitation de l’Aéroport de Tourou, après l’avoir conformé aux normes de l’Oaci et aux dispositions réglementaires nationales, développer ensuite des activités touristiques et commerciales en animant un trafic touristique, créer enfin une Académie de l’Aviation, à vocation régionale, pour assurer le renforcement des capacités de gestion des aéroports.”

Construit sur une réserve de plus de 4.000 hectares déjà déclarée d’utilité publique, l’aéroport de Tourou, le deuxième aéroport international du Bénin, après celui de Cotonou, dispose d’une piste d’atterrissage d’une longueur de 3.500 mètres. Elle n’est cependant pas encore ouverte à la circulation aérienne publique.

Selon Eusèbe Agbangla,  les travaux de réhabilitation pourraient démarrer d’ici le mois de juin.”Le consortium danois m’a rassuré, à l’attention du gouvernement et des populations béninoises, qu’il pourrait démarrer les travaux de mise en conformité et les activités d’exploitation de l’aéroport de Tourou, de façon progressive, avant la fin du premier semestre 2019” a-t-il déclaré.

Pour le ministère béninois des Transports et des Travaux publics, ce nouvel aéroport du Bénin, qui permettra de relier la métropole du nord du pays aux grandes capitales du monde, est un investissement stratégique pour le développement de la région. « Cet aéroport facilitera notamment l’intensification des échanges commerciaux avec les pays de l’hinterland et d’autres capitales de la sous-région et fera de Parakou un grand pôle économique de la sous-région », a précisé le ministère.

Rappelons que la compagnie domestique “Air Taxi Bénin” y opère, sous dérogation  spéciale, quelques vols à la demande. Elle exploite un PA34 Seneca de 5 places et un Cessna C208 de 12 places.

Partager
Précédent

Guinée Bissau : 27 millions d’euros d

Suivant

Sûreté : Le Ghana va mettre en place l

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.